Dimanche soir 3 mars au stade Cuauhtemoc de Puebla, le Mexique a enlevé sa douzième couronne continentale chez les U-20. El Tri a cependant dû attendre la prolongation pour venir à bout des Etats-Unis (3:1), devant un public entièrement acquis à sa cause. Par la même occasion, la sélection mexicaine a validé son billet pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2013, en compagnie de son adversaire malheureux. Véritables révélations du tournoi, le Salvador et Cuba seront eux aussi du voyage en Turquie.

Le pays hôte de la compétition préliminaire a ouvert le score dès la quatrième minute, grâce à Jesus Corona. Le meneur de jeu Benji Joya a remis les deux équipes à égalité sur penalty. La rencontre a finalement basculé sur une action d'éclat du remplaçant Julio Gomez, sur un magnifique retourné acrobatique après dix minutes en prolongation. Ce but spectaculaire n'est pas sans rappeler celui qu'il avait inscrit contre l'Allemagne, lors de la prolongation de la demi-finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Mexique 2011. À l'époque, El Tri avait renversé tous les obstacles sur sa route pour s'adjuger le titre mondial.  

Forts de leurs deux sacres en Coupe du Monde U-17 de la FIFA, les espoirs mexicains ont survolé les débats, avant d'être accrochés par les États-Unis à Puebla. Corona s'est illustré dès le match d'ouverture, en signant un doublé face à Curaçao (3:0). El Tri a répété cette performance pour sa deuxième sortie, aux dépens du Salvador (3:0). Gomez et Julio Escoboza ont été les artisans de la qualification pour les quarts de finale.  

Opposés à la Jamaïque dans un match couperet, les hôtes ont confirmé leurs bonnes dispositions en dominant la sélection caribéenne 4:0. Marco Bueno, autre vétéran du sacre mondial U-17 en 2011, a inscrit son premier but du tournoi. Dans le dernier carré, le Mexique n'a eu aucun mal à se débarrasser à nouveau du Salvador (2:0). Antonio Briseno, lui aussi vétéran de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2011, s'est offert pour l'occasion un doublé. Après quatre matches, soit plus de 360 minutes de jeu, le Mexique n'avait toujours pas concédé le moindre but.

Ramos qualifie les États-Unis
Moins brillants que leurs rivaux mexicains, les Américains ont cependant justifié leur statut de poids lourds continentaux. Sous la houlette de Tab Ramos, qui compte trois participations à la Coupe du Monde de la FIFA™, les Stars and Stripes ont connu des débuts difficiles face à Haïti (2:1). Emmenés par Benji Joya, qui évolue en club à Santos Laguna, au Mexique, les États-Unis ont encore peiné pour venir à bout du Costa Rica (1:0). L'unique but de la partie est à mettre au crédit de Jose Villarreal, l'attaquant de Los Angeles Galaxy.

En quart de finale, la sélection américaine a retrouvé le Canada. Dos au mur, les protégés de Ramos ont enfin trouvé la bonne formule. Grâce à un doublé de Villarreal, les États-Unis l'ont finalement emporté 4:2, après avoir un temps été menés au score. Qualifiés pour le grand rendez-vous mondial de la catégorie en Turquie, les Stars and Stripes ont ensuite confirmé leur présence en finale en dominant Cuba (2:0). "C'était notre objectif depuis un an et demi, maintenant", a souligné Villarreal. "Nous sommes très heureux, très fiers de la façon dont nous avons joué."

Si le Mexique et les États-Unis étaient attendus en Turquie, les noms des deux autres représentants de la CONCACAF vont sans doute en surprendre plus d'un. Cuba et le Salvador ont déjoué tous les pronostics pour s'inviter en demi-finales de la compétition préliminaire. Les deux pays feront donc leur première apparition en Coupe du Monde U-20 de la FIFA.

Deux surprises de taille
Le Salvador a débuté son parcours par une courte victoire (2:1) sur Curaçao, synonyme de qualification pour les quarts de finale derrière le Mexique. Face à un Panama en grande forme depuis le début du tournoi, les Salvadoriens ont su trouver les réponses adéquates. Jairo Henriquez a signé un doublé décisif, tandis que Rolando Morales s'est imposé comme l'un des meilleurs gardiens de la compétition. Il n'en fallait pas moins pour l'emporter 3:1 et accéder ainsi au dernier carré.   

Cuba a fait preuve d'une détermination similaire pour atteindre les demi-finales. Les insulaires sont sortis premiers de leur groupe, après avoir dominé le Canada et le Nicaragua. Au tour suivant, les Costaricains ont subi la loi des Leones del Caribe. Arichel Hernandez a endossé les habits de héros en inscrivant les deux buts de son équipe. "C'est un rêve qui se réalise pour nous car la compétition est féroce à ce niveau", s'est réjoui le président de la Fédération cubaine de football Luis Hernandez, au micro de FIFA.com. Même la défaite enregistrée dans le match pour la troisième place face au Salvador n'a pas suffi à tempérer l'enthousiasme cubain.  

Les quatre représentants de la CONCACAF participeront à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2013, qui aura lieu dans sept villes de Turquie du 21 juin au 13 juillet. L'Australie, l'Irak, la République de Corée et l'Ouzbékistan défendront les couleurs de l'Asie. La Croatie, la France, le Portugal, l'Angleterre, la Grèce et l'Espagne sont sortis indemnes des qualifications européennes. Le Brésil et l'Argentine compteront parmi les grands absents de cette édition 2013 mais le Chili, le Paraguay, la Colombie et l'Uruguay tenteront de faire oublier leurs prestigieux voisins sud-américains. Enfin, la Turquie est qualifiée d'office en tant que pays hôte. L’Afrique et l'Océanie n'ont pas encore désigné leurs représentants.