Comme chaque année, ce 31 mai est synonyme de Journée mondiale sans tabac 2015, une campagne de santé publique internationale à l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette journée a pour but d'encourager l'abstinence de toute forme de consommation de tabac dans le monde entier pendant 24 heures et d'attirer l'attention sur le caractère généralisé de l'utilisation du tabac et ses effets négatifs sur la santé. Le tabac tue en effet presque 6 millions de personnes chaque année, dont 600 000 non-fumeurs victimes du tabagisme "passif". Pour plus d'informations sur les effets de la consommation de tabac, consultez le site internet de l'OMS.

En Nouvelle-Zélande aussi, on célèbre la Journée mondiale sans tabac. L'agence néo-zélandaise de promotion de la santé (New Zealand Health Promotion Agency) a lancé récemment la campagne "Arrêtez avant de commencer", qui vise à accroître la résistance au tabac chez les jeunes adultes âgés de 17 à 24 ans, afin de favoriser la prédominance de l'antitabagisme et des environnements sans tabac.

"La Nouvelle-Zélande est depuis un certain temps déjà à l'avant-garde du contrôle du tabac à l'échelle internationale et fait des progrès réguliers dans la réduction du tabagisme et de la consommation de tabac", a déclaré le ministre néo-zélandais de la Santé.

Afin de soutenir ces efforts, la FIFA et le Comité Organisateur Local ont décrété que les 54 matches de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015 seraient sans tabac. À chaque rencontre, une annonce sur ce sujet est faite. En outre, un clip vidéo produit par l'agence néo-zélandaise de promotion de la santé a été diffusé sur les écrans de chaque stade lors des matches du 31 mai.

La FIFA a récemment été saluée pour sa politique sur le tabac durant la Coupe des Confédérations de la FIFA 2013 et la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Elle a même reçu une récompense de la Spanish Society of Family and Community Medicine (SemFYC) durant sa Semaine sans tabac.

Les efforts afin de créer un environnement plus sain pour les spectateurs lors des événements de la FIFA ont commencé en 1986, avec l'interdiction de la publicité pour les sponsors de l'industrie du tabac. Ensuite, à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, États-Unis 1999™, nous avons soutenu une initiative antitabac lancée par le Département américain de la Santé, qui a mené à une campagne internationale antitabac avec l'OMS en 2002. Depuis, il est interdit de fumer dans les stades à tous les matches de Coupe du Monde de la FIFA.

"Comme organisateur du plus grand tournoi monodisciplinaire de la planète, nous avons le devoir de fournir un environnement sain pour les spectateurs qui se rendent aux événements, et d'utiliser notre tribune de façon responsable en sensibilisant le plus largement possible aux dangers du tabac", a rappelé le Médecin en chef de la FIFA, le Professeur Jiri Dvorak.

La réglementation antitabac a été intégrée au Code de conduite des stades de la FIFA et mise en œuvre au Brésil dans le respect des directives de l'OMS pour les grands événements sans tabac. Ces efforts continueront en vue de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.