Attention, danger devant le but ! Cet avertissement résonnera sûrement dans bien des têtes avant la deuxième journée des Groupes E et F de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015. Il faut dire que les quatre premières affiches ont généré une véritable avalanche de buts, 28 au total. Cette première série de duels a même donné lieu à la journée la plus prolifique de l'histoire du tournoi.

Donnés largement favoris dans leurs groupes respectifs, le Brésil et l'Allemagne ont l'occasion de faire un grand pas vers la qualification pour les huitièmes de finale. La Hongrie et le Honduras pourraient également porter leur compteur à six unités. Toutefois, la tâche des jeunes Magyars, opposés à la Seleçao, s'annonce difficile. Arrivés en Nouvelle-Zélande avec de grandes ambitions, le Nigeria et l'Ouzbékistan se retrouvent quant à eux le dos au mur. Les deux équipes ont entamé leur parcours par une défaite dont elles se seraient bien passées. Enfin, la RDP Corée et les Fidji voudront faire mentir leur statut d'outsiders en empochant les trois points.  

L'affiche
Hongrie – Brésil, New Plymouth, 4 juin 2015, 19h00 (heure locale)
Les deux pays ayant remporté de larges succès lors de la première journée du Groupe E, cette rencontre s'annonce comme un révélateur. Pour l'emporter, les Hongrois s'appuieront sur leur intelligence tactique, ainsi que sur leur redoutable efficacité dans les duels. De leur côté, les Brésiliens miseront comme à leur habitude sur leur extraordinaire technique et leur talent individuel. Cette opposition de style devrait donner à ce duel une saveur particulière.

Les Européens compteront certainement sur l'efficacité de Bence Mervo, auteur d'un triplé contre la RDP Corée (5:1), pour créer la surprise face aux quintuples lauréats de l'épreuve. En face, les espoirs brésiliens reposeront sur l'excellent duo offensif formé par Gabriel Jesus et Judivan, intenables face au Nigeria (4:2). C'est la première fois que les deux équipes se croisent dans cette compétition.

Les autres matches

En dépit d'une performance honorable face au Brésil, les Nigérians se retrouvent déjà sous pression. S'ils ne parvenaient pas à battre la RDP Corée, les finalistes des éditions 1989 et 2005 auraient sans doute bien du mal à arracher l'un des derniers billets pour la deuxième phase. En dix participations, les Flying Eagles n'ont échoué qu'à deux reprises en phase de groupes (en 1983 et 1987). En face, les Asiatiques vont tout faire pour prendre les trois points et se rapprocher ainsi de leur objectif, à savoir franchir la première phase du tournoi pour leur troisième apparition à ce niveau.  

Le Honduras sait pour sa part à quoi s'attendre avant de fouler la pelouse de Christchurch. Vainqueurs (4:3) de l'Ouzbékistan dès leur entrée en lice, les Centraméricains souhaitent consolider leur situation au classement du Groupe F. Dans le même temps, les Fidjiens ont signé leur premier but dans un tournoi FIFA, ce qui ne les a pas empêchés de chuter lourdement (8:1) devant l'Allemagne. Face à l'une des équipes les plus populaires de cette édition 2015, les protégés de Jorge Jimenez partiront logiquement favoris. Ils devront cependant faire preuve de plus de rigueur défensive s'ils ne veulent pas voir les insulaires créer l'une des plus fortes sensations du tournoi.  

Opposés au lauréat de l'édition 1981, les Ouzbeks n'ont d'autre choix que de s'appuyer sur leurs qualités, la puissance et l'efficacité en contre. Une nouvelle défaite les condamnerait pratiquement à l'élimination. Dans ces circonstances, on peut s'attendre à ce qu'ils ne ménagent pas leurs efforts pour tenir en échec l'Allemagne. À l'inverse, les hommes de Frank Wormuth paraissent en pleine confiance. Offensivement, ils peuvent compter sur Marc Stendera, qui possède déjà une certaine expérience en Bundesliga, Julian Brandt et Levin Öztunali. Hany Mukhtar, sous contrat avec le Benfica Lisbonne, s'est quant à lui offert un triplé pour sa première sortie.

Le joueur à suivre
Jusqu'à ce 1er juin, la renommée de Bence Mervo n'avait guère franchi les frontières de son pays. Depuis son triplé contre la RDP Corée, l'attaquant hongrois est très demandé. Ses coéquipiers comptent évidemment sur lui pour faire à nouveau la différence face au Brésil. "En club, il ne joue pratiquement jamais avant-centre. C'est plutôt un ailier. Mais je pense qu'il a les qualités pour faire un bon numéro neuf. On verra bien où je l'alignerai la prochaine fois. En tout cas, c'est un joueur important dans mon dispositif", confie le sélectionneur Bernd Storck au micro de FIFA.com.

La stat
8 – Les Allemands ont fêté leur plus large victoire dans ce tournoi face aux Fidji (8:1). Par le passé, ils avaient enregistré plusieurs succès 4:0. La Mannschaft sera-t-elle encore d'humeur offensive à l'heure d'affronter l'Ouzbékistan ?  

Entendu…
"Nous avons manqué les deux précédentes éditions de la Coupe du Monde U-20 et nous n'avons encore jamais passé le premier tour. Aujourd'hui, nous voulons écrire une nouvelle page de l'histoire de notre pays !" - Jorge Jimenez, sélectionneur du Honduras

Le programme
Groupe E
Nigeria – RDP Corée (New Plymouth, Stadium Taranaki, 16h00)
Hongrie – Brésil (New Plymouth, Stadium Taranaki, 19h00)

Groupe F
Honduras – Fidji (Christchurch, Christchurch Stadium, 16h00)
Allemagne – Ouzbékistan (Christchurch, Christchurch Stadium, 19h00)

(tous les horaires sont en heure locale)