LE FILM DE LA JOURNÉE - Comme annoncé, cette journée du 6 juin a bien été celle de tous les calculs. L'avant-dernière étape de la phase de groupes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015 a consacré deux vainqueurs aux profils bien différents. Si les Portugais ont réalisé un sans-faute, les Serbes ont dû inverser une situation compromise par leur défaite initiale. Deuxièmes, les Colombiens seront eux aussi au rendez-vous des huitièmes de finale. Mais avant d'en arriver à cette conclusion, il y a eu beaucoup d'espoir, de suspense et de doute.

Le nul (1:1) entre le Mali et l'Uruguay illustre cette incertitude. Les deux équipes présentaient exactement le même nombre de points et de buts. Il a donc fallu procéder à un tirage au sort pour désigner l'équipe qui prendrait la deuxième place du Groupe D et la chance a souri à la Celeste.

Les résultats du jour font également les affaires de l'hôte néo-zélandais, désormais assuré d'accéder à la seconde phase du tournoi au titre de meilleur troisième. Même si deux groupes n'ont pas encore livré leur verdict, l'Argentine et le Sénégal ont d'ores et déjà fait moins bien que les Kiwis. Tout espoir n'est pas encore perdu pour les Africains, qui devront cependant attendre les résultats des derniers duels des Groupes E et F pour être fixés sur leur sort.  

Résultats
Groupe C
Colombie - Portugal 1:3
Sénégal - Qatar 2:1

Groupe D

Mali - Uruguay 1:1
Serbie - Mexique 2:0

Le but
Sénégal - Qatar 1:1, Alhassane Sylla (76')
En voyant Salem Al Hajri bloquer Malick Niang à l'entrée de la surface de réparation, les supporters sénégalais ont bien cru que leur équipe venait de laisser passer une nouvelle occasion d'égaliser. Mais le défenseur qatari, qui avait tout le temps de dégager, a malencontreusement envoyé le ballon directement sur Sylla. Voyant le portier adverse un peu trop avancé, le Sénégalais contrôle de la poitrine et décoche une frappe lobée de l'extérieur du pied. Le ballon passe au-dessus du malheureux gardien et termine au fond des filets. Le geste est d'autant plus extraordinaire que Sylla n'a eu qu'une fraction de seconde pour analyser la situation et prendre la bonne décision.

Les moments-clés
Départ canon : Les entraîneurs apprécient les joueurs qui répondent présents dans les moments importants. Helio Sousa dispose d'un tel atout en la personne de Nuno Santos, décisif pour la troisième fois. Pour sa première titularisation, le pensionnaire du centre de formation du Benfica Lisbonne donne l'avantage aux siens dès la troisième minute, sur un magnifique coup franc dans l'angle de la surface de réparation. L'attaquant s'était illustré lors de l'entrée en lice du Portugal en signant un but et une passe décisive après son introduction. Sa deuxième entrée en jeu quelques jours plus tard lui a permis d'ajouter une nouvelle passe décisive à son actif. Après son dernier coup d'éclat en date à Dunedin, Nuno Santos n'a peut-être pas fini de faire parler de lui. 

"Pas de problème, coach !" : Comme Sousa, le sélectionneur sénégalais Joseph Koto dispose d'attaquants doués. Après avoir marqué le but de la victoire à Hamilton, Moussa Koné a couru vers le banc de touche. Arrivé devant son entraîneur, il lui a adressé un regard grave… avant de lui sauter dans les bras. Dans un entretien accordé à FIFA.com à l'issue de la rencontre, le héros du jour confie avoir dit à son mentor de ne pas se faire de souci car il s'occuperait lui-même de faire gagner l'équipe. Aussitôt dit, aussitôt fait. Les Africains n'ont plus qu'à attendre les derniers résultats pour savoir si ce but suffira à leur ouvrir les portes des huitièmes de finale.

Les magiciens des coups francs : Avant le début de la journée, cinq coups francs avaient déjà terminé au fond des filets. Cette spécialité pourrait bien devenir la marque de fabrique de Nouvelle-Zélande 2015. Les Mexicains peuvent en témoigner. Quelques jours auparavant, ils avaient battu l'Uruguay (2:1) sur un coup franc de dernière minute de Kevin Gutierrez. Cette fois, le Serbe Andrija Zivkovic leur a rendu la pareille. Ironie du sort, les deux coups francs victorieux ont terminé dans le même but du stade de Dunedin. En repensant aux tirs magistraux du Portugais Nuno Santos, de l'Ukrainien Viktor Kovalenko ou de l'Allemand Marc Stendera, on se dit que cette édition est placée sous le signe des artificiers.  

La stat
9 - En grande forme depuis son arrivée en Nouvelle-Zélande, le Portugal reste sur neuf matches sans défaite en Coupe du Monde U-20. Il y a quatre ans en Colombie, les lauréats des éditions 1989 et 1991 avaient disputé six matches sans jamais s'incliner dans le temps réglementaire.  

Entendu…
"Je tiens absolument à féliciter les Qataris. Ils nous ont posé beaucoup de problèmes et ils ont pratiqué un excellent football. J'ai senti beaucoup de respect entre les deux équipes sur le terrain. Tous les citoyens du monde sont frères !" - Joseph Koto, sélectionneur du Sénégal

Le programme
Dimanche 7 juin 2015

Groupe E
Brésil - RDP Corée (17h00, Christchurch)
Hongrie - Nigeria (17h00, New Plymouth)

Groupe F
Honduras - Allemagne (14h00, Christchurch)
Fidji - Ouzbékistan (14h00, Whangarei)

(tous les horaires sont en heure locale)