Cela a été la surprise du chef lorsque le sélectionneur du Nigeria Manu Garba a dévoilé sa liste des 21 appelés à participer à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015. Cela en a été une autre lorsque son nom est apparu dans le onze sensé affronter la RDP Corée dans le Groupe E, dans un match déjà décisif pour les champions d’Afrique. Mais après la prestation de Saviour Godwin de ce 4 juin 2015 et la victoire des Africains (4:0), on comprend un peu mieux les choix de Manu Garba.

"C’est un garçon que je connais bien, puisqu’il était déjà dans notre groupe lors de notre sacre en Coupe du Monde U-17, aux Emirats Arabes Unis en 2013. Si je l’ai mis dans mon onze aujourd’hui, c’est pour des raisons tactiques. Il est rapide, il tient bien le ballon, et peut tirer des deux pieds. Ses atouts me paraissaient utiles pour affronter la RDP Corée", raconte le sélectionneur. "Saviour a répondu présent, même s’il en a encore sous le pied. Mais c’est vrai que ses deux buts nous ont fait du bien…"

D’une superbe tête à la 48ème minute, puis d’un tir plein de sang-froid trois minutes plus tard, le numéro 13 a tout simplement débloqué un match, qui paraissait jusque-là bien mal engagé pour les Nigérians. Car pendant 45 minutes, les Flyings Eagles se sont heurtés à un véritable mur nord-coréen. Godwin, lui-même, et Musa Muhammed sur coup franc en ont fait l’amère expérience aux 15ème et 27ème minutes de jeu. Et quand ce n'a pas été le gardien asiatique qui a fait des miracles, ça a été le poteau qui a sauvé les Asiatiques (2’). Bref, ça ne voulait pas rentrer.

"Nous avions un plan bien défini pour aborder cette rencontre, que mes joueurs n’ont pas vraiment respecté en première mi-temps. Mais je leur ai parlé à la mi-temps, et ils ont fait le travail ensuite", raconte Garba après coup. Mais on ne saura pas ce qui s’est réellement dit dans les vestiaires du Taranaki New Plymouth… "L'entraîneur nous a juste donné quelques instructions. Il a procédé à quelques ajustements en vue de la deuxième mi-temps." Vague, Godwin n’en dira pas davantage sur le sujet au micro de FIFA.com.

Une saveur particulière
En tout cas, l'attaquant nigérian aura fait parler le talent sur le pré. Vif, facile techniquement, il a été dans tous les bons coups face à la RDP Corée, ponctuant sa prestation par un doublé pour sa première titularisation sous le maillot du Nigeria en match officiel. "Tout le mérite revient à mes partenaires", souligne-t-il, tout sourire. "Ils m’ont mis dans des conditions idéales pendant le match, mais, aussi avant, en m’encourageant pour ma première. Ils m’ont demandé de tout donner. C’est donc ce que j’ai fait ! L'entraîneur ne m’a rien dit de particulier, mais je n’avais besoin de rien pour trouver la motivation…"

Et pour cause, Godwin ne joue que des bouts de matches sous les ordres de Garba. Lors du sacre de la Coupe Monde U-17 de la FIFA, Emirats Arabes Unis 2013, l'attaquant du FC Stars a certes pris part à six rencontres… mais toutes en tant que remplaçant. Lors de la Coupe d’Afrique des Nations de la CAF U-20, Garba ne l’avait pas même convoqué. "Une revanche ? Je ne sais pas… Les décisions appartiennent à l'entraîneur. Je dois juste les accepter. Aujourd’hui, il m’a donné l’opportunité de m’exprimer, et je l’ai saisie", note le Nigérian. 

Avec ce doublé, Godwin a non seulement marqué pour la première fois sous le maillot du Nigeria, mais il a surtout remis sur les rails des Flyings Eagles qui étaient bien mal partis dans la compétition. Une victoire face à la Corée du Nord était indispensable pour permettre au Nigeria de préserver les chances de qualifications pour les huitièmes de finale. "C'est fantastique ! Marquer ses premiers buts internationaux, dans ces conditions…C’est forcément beaucoup d’émotion !", conclut-il avant de partir dans un grand fou rire, lorsqu’on lui fait remarquer, qu’effectivement, ce match pouvait avoir une Saviour particulière.