LE FILM DE LA JOURNÉE - Les finalistes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015 sont désormais connus : il s'agit du Brésil et de la Serbie. La 14ème Journée de la FIFA contre la discrimination s'est soldée par les victoires du quintuple lauréat de l'épreuve et de l'une des équipes surprises de la compétition en demi-finales. Les deux rencontres au programme de la journée ont suivi des scénarios radicalement différents. Si la Seleçãozinha s'est rapidement mise à l'abri en offrant à ses supporters un récital offensif, les protégés de Veljko Paunovic ont tremblé pendant 120 minutes.

Le match pour la troisième place opposera quant à lui deux équipes africaines que personne n'attendait à ce niveau. Certes, le Sénégal et le Mali échouent aux portes de l'exploit, mais peuvent être fières du parcours réalisé. Ce 20 juin, un dernier match important les attend encore à Auckland.

Résultats
Demi-finales
Brésil - Sénégal 5:0
Serbie - Mali 2:1 a.p.

Le but
Serbie - Mali, 1:1, Youssouf Koné (39')
Après avoir pris rapidement l'avantage au North Harbour Stadium, les Serbes ont été proches à plusieurs reprises de doubler la mise, sans toutefois parvenir à conclure. Alors que la victoire semblait avoir choisi son camp, Koné a totalement inversé le cours des choses. Laissé libre par ses adversaires, le Lillois de 19 ans a expédié une frappe spectaculaire à ras de terre, de 25 mètres. Le ballon est allé se ficher directement dans l'angle opposé du but serbe.

Moments-clefs
Combat contre le racisme : Les duels livrés à Christchurch et Auckland étaient placés sous le signe de la lutte contre le racisme, à l'occasion de la 14ème Journée de la FIFA contre la discrimination. Avant les hymnes nationaux, les quatre capitaines ont lu un message, chacun dans sa langue, afin de souligner l'importance de cette cause. En outre, les équipes se sont rassemblées autour d'une bannière sur laquelle on pouvait lire : "Say No To Racism" ("Dites non au racisme"). Dans ce combat mené loin des terrains, les quatre représentants de l'Afrique, de l'Europe et de l'Amérique du Sud étaient dans le même camp. Au coup d'envoi et après le coup de sifflet final, les deux capitaines se sont adressés une poignée de main pour la paix, comme lors de chacune des rencontres depuis le début de cette compétition.  

Les Brésiliens sont de retour : Quand les Brésiliens sont sur le terrain, le spectacle est garanti. Enfin, pas toujours… En huitième comme en quart de finale, les joueurs de Rogerio Micale ont dû en passer par les tirs au but pour se qualifier, après avoir à chaque fois concédé un nul vierge. Le dernier but brésilien remontait à la victoire (3:0) sur la RDP Corée dans le dernier match de groupe, à Christchurch. La Seleçao avait-elle définitivement perdu sa verve offensive ? Loin s'en faut. Cinq minutes après le début de la demi-finale contre le Sénégal, les Brésiliens retrouvaient le chemin des filets. Ce but n'est toutefois pas à mettre au crédit d'un attaquant auriverde, puisque c'est le malheureux Andelinou Corréa qui a trompé son propre gardien. Cette réalisation bienvenue a mis fin à une longue série de 249 minutes de stérilité devant le but adverse. Quatre buts ont suivi !

Incontournable Saponjic : L'avenir appartient à la jeunesse. Il n'est pas surprenant d'entendre une telle phrase dans le cadre d'une Coupe du Monde U-20. Mais dans le cas des Serbes, elle prend une résonance particulière. En effet, le but de la victoire sur le Mali a été inscrit en prolongation par le benjamin du groupe. Ivan Saponjic n'en est pas à son coup d'essai. L'attaquant du Partizan avait déjà signé un but et une passe décisive en huitième de finale contre la Hongrie (2:1). À chaque fois, le prodige était entré en cours de jeu. Saponjic, qui tient à la fois le rôle de petit frère et de joker de luxe, est en passe de devenir l'homme des moments importants.  

La stat
20 - En dominant le Sénégal, les Brésiliens ont porté leur série d'invincibilité dans ce tournoi à 20 matches. Ils effacent par la même occasion l'ancien record de 19 sorties consécutives sans revers, détenu par l'Argentine.  

Entendu…
"Je voudrais féliciter le Mali pour le superbe football proposé et lui souhaiter bonne chance pour un futur qui s'annonce, j'en suis sûr, radieux. Cette équipe m'a réellement impressionné" - Veljko Paunovic, sélectionneur de la Serbie

À venir
Samedi 20 juin 2015

Match pour la troisième place
Sénégal - Mali (13h30, Auckland)

Finale
Brésil - Serbie (17h00, Auckland)

(Horaires en heure locale)