LE FILM DE LA JOURNÉE - Quel spectacle ! Après deux premières journées particulièrement disputées sur les terrains de Nouvelle-Zélande 2015, la troisième a offert un véritable festival offensif. Un nombre record de buts a été inscrit à Christchurch et New Plymouth, où les filets ont tremblé à 28 reprises au total, soit 12 fois de plus que depuis le début de la compétition.

Plusieurs équipes ont ainsi frappé un grand coup, à l’image du Brésil, vainqueur d’une belle empoignade dans le Groupe E face à un Nigeria accrocheur. Les deux équipes vont devoir batailler ferme face à la Hongrie, premier leader du groupe après sa démonstration de force contre la RDP Corée (5:1), grâce notamment à un triplé de Bence Mervo.

L’Allemagne a également été sans pitié, marquant à huit reprises face aux Fidji, qui avaient sans doute rêvé mieux pour leur premier match dans un tournoi FIFA. Enfin, sept buts ont été inscrits par l’Ouzbékistan et le Honduras, vainqueur sur le fil du match le plus indécis d’une journée qui restera dans les esprits.

Résultats
Groupe E
Nigeria 2:4 Brésil
RDP Corée 1:5 Hongrie

Groupe F
Allemagne 8:1 Fidji
Ouzbékistan 3:4 Honduras

Le but
Nigeria 1:1 Brésil, Success Isaac (10')
Le premier des deux matches disputés à New Plymouth a réservé un tel spectacle que quatre des six buts inscrits auraient mérité d’être mentionnés. Plein de sang-froid malgré le retour désespéré des défenseurs après avoir tranquillement effacé le gardien, Success Isaac a permis au Nigeria d’égaliser. Mais le public du Tarakani Stadium se souviendra surtout de la passe décisive audacieuse de Musa Yahaya, qui a surpris l’arrière-garde brésilienne d’un coup du foulard en première intention.

Les moments-clés
Gagner n’est pas tout : Très lourdement battus, les Fidjiens auraient pu quitter la pelouse la tête basse et le visage fermé. Ce serait mal les connaître. De la fierté affichée par le gardien de but Misiwani Nairube au moment des hymnes à l’explosion de joie d’Iosefu Verevou, qui a sauvé l’honneur de son équipe, ils ont affiché de bout en bout un enthousiasme rafraîchissant. Les Fidji ont écrit une nouvelle page de leur histoire malgré la défaite. "Ce match et ce but représentent tellement pour notre pays", a souligné le sélectionneur, Frank Farina.

Spécialistes des coups francs : Le Honduras et l’Ouzbékistan ont longtemps fait jeu égal lors du deuxième match de la journée à Christchurch. L’équipe d’Amérique centrale est néanmoins parvenue à faire la différence sur coup de pied arrêté. Deux de ses joueurs ont ainsi transformé des coups francs directs aussi beaux l’un que l’autre. Le capitaine Jhow Benavidez a d’abord montré l’exemple, en première mi-temps, d’une superbe frappe enroulée au-dessus du mur venue finir sa course dans la lucarne gauche. À une distance moindre, Kevin Alvarez n’a pas été en reste après la pause, avec un tir puissant qui a contourné le mur avant de venir se ficher dans l’autre lucarne. Les prochains adversaires du Honduras sont prévenus : il ne faudra pas commettre la moindre faute aux abords de la surface.

En musique : Les supporters peuvent en témoigner, les matches de la journée ont eu pour fond sonore deux styles très différents. Un orchestre s’est ainsi chargé de mettre l’ambiance à New Plymouth, en reprenant quelques grands classiques, alors que les percussions d’un Fidjien de 21 ans, Ashish Kumar, ont rythmé le premier match à Christchurch. "C’est formidable de voir les Fidji disputer une Coupe du Monde ; c'est l’une des plus belles expériences de ma vie", a confié ce dernier à FIFA.com. "J’ai fait tout ce que j’ai pu pour les encourager."

Bienvenue au club : Bence Mervo n’avait sans doute pas imaginé, en se réveillant, qu’il allait terminer la journée sur un coup du chapeau pour ses grands débuts dans le tournoi. Grâce à cet exploit, le Hongrois rejoint un cercle très fermé. Aucun de ses compatriotes n’avait encore inscrit trois buts dans un même match de Coupe du Monde U-20, mais trois d’entre eux l’avaient fait avant lui chez les A. Mervo figure désormais en bonne compagnie aux côtés de Laszlo Kiss (premier remplaçant à signer un triplé en Coupe du Monde) et des deux légendes hongroises Florian Albert et Sándor Kocsis.

La stat
28
- Le nombre de buts incroyable inscrit lors de cette journée, soit une moyenne de sept par match. C’est un nouveau record en Coupe du Monde U-20, même en prenant en compte les éditions lors desquelles huit rencontres étaient disputées sur une même journée. L’Allemagne a largement contribué à cette avalanche de buts en signant la plus large victoire de son histoire dans la compétition.

Entendu…
"Je n’étais pas concentré. Le ballon était humide et je n’ai pas pu le saisir correctement. Je dois faire mieux" - Joshua Enaholo, gardien de but du Nigeria, à propos de son erreur fatale contre le Brésil.

Le programme
Mardi 2 juin 2015 (heures locales)

Groupe A (Whangarei et Auckland)
Myanmar-Ukraine, 13h00
Nouvelle-Zélande-États-Unis, 19h00

Groupe B (Wellington)
Autriche-Panama 16h00
Argentine-Ghana 19h00