LE FILM DE LA JOURNÉE - La dernière journée de la phase de groupes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015 a tenu toutes ses promesses. Si l'Allemagne et le Brésil avaient déjà validé leur billet pour la suite de la compétition, les autres équipes des Groupes E et F se sont livré une lutte acharnée pour accompagner ces deux géants du football mondial en huitièmes de finale.

La Nationalmannschaft n'a eu aucun mal à s'imposer devant le Honduras (5:1), qui quitte la compétition à l'issue du premier tour. L'Ouzbékistan, dont le compteur était encore vierge, s'adjuge quant à lui la deuxième place, à la faveur de sa large victoire (3:0) sur les Fidji. À l'instar du Honduras, la sélection insulaire doit elle aussi faire ses valises. Son premier tournoi FIFA s'achève après trois sorties contrastées.  

Dans la soirée, le Brésil a éprouvé quelques difficultés à contourner la défense resserrée de la RDP Corée. Les Sud-Américains ont dû attendre le retour des vestiaires pour faire la différence. Enfin, le Nigeria s'est imposé sans trembler (2:0) devant la Hongrie, ce qui lui vaut de terminer sur la deuxième marche du podium.

En huitièmes de finale, les Flying Eagles affronteront une Allemagne qui brille par son efficacité depuis le début du tournoi (16 buts marqués). De leur côté, les Hongrois se mesureront aux Serbes dans un duel 100% européen. Ce 11 juin, le public de New Plymouth assistera à une affiche entièrement sud-américaine qui opposera le Brésil à l'Uruguay.

Résultats
Groupe E
Hongrie - Nigeria 0:2
Brésil - RDP Corée 3:0

Groupe F

Honduras - Allemagne 1:5
Fidji - Ouzbékistan 0:3

Le but
Brésil - RDP Corée 2:0, Jean Carlos (66')
Les spectateurs de Christchurch ont eu droit à une action de pur génie en milieu de deuxième mi-temps. Servi dos au but, Jean Carlos s'est retourné en un éclair. Après avoir éliminé deux défenseurs, il a placé une frappe imparable dans le coin gauche du but nord-coréen.  

Les moments-clés
La sortie du dimanche : Le temps était magnifique à Christchurch. De nombreuses familles étaient présentes en tribunes pour assister aux deux affiches qui figuraient au programme. Sous un soleil radieux, 15 298 spectateurs ont applaudi les six buts inscrits par l'Allemagne et le Honduras, avant que le Brésil n'ajoute trois autres réalisations dans la soirée. Tous les ingrédients étaient réunis pour vivre une belle journée de football en famille.

Le but imprenable : Les Brésiliens se sont livrés à un véritable siège devant le but nord-coréen. La Seleçao a largement dominé les débats durant la première mi-temps, sans toutefois parvenir à concrétiser sa supériorité. Une occasion survenue à la 30ème minute résume à elle seule la frustration brésilienne. Au terme d'une belle action individuelle de Judivan, le ballon parvient à Malcom sur le côté droit de la surface. Sa frappe est contrée par Kim Kuk Chol, mais revient dans les pieds de Guilherme. Ce dernier tire sans hésiter mais, à trois mètres du but, trouve le poteau. Judivan et Boschilia se précipitent sur le rebond, sans connaître davantage de réussite : leur tentative est renvoyée par la transversale.

Gardien passeur : D'ordinaire, les gardiens de but sont là pour empêcher le ballon de rentrer. Une fois n'est pas coutume, le portier nigérian Joshua Enaholo s'est vu crédité d'une passe décisive contre la Hongrie. Voyant la défense adverse très avancée, il s'est risqué à un long dégagement. Le ballon est arrivé directement dans la course de Taiwo Awoniyi qui, après avoir éliminé un ultime adversaire, a inscrit le deuxième but de son équipe. Fou de joie, Enaholo a fêté l'exploit avec les supporters nigérians.  

La stat
16 - L'Allemagne connaît une réussite offensive insolente depuis le début du tournoi. Forte de ses 16 réalisations, la Nationalmannschaft a déjà battu deux records depuis son entrée en lice. Les protégés de Frank Wormuth ont inscrit plus de buts que n'importe quelle autre équipe en phase de groupes, effaçant l'ancien record du Brésil (15 réalisations en 1997). Fort logiquement, ils ont aussi établi un nouveau record offensif pour une sélection allemande (14 buts). Le précédent datait de 1987.

Entendu…
"C'était un rêve d'être toujours en course à l'approche du dernier match. Malheureusement, notre rêve ne s'est pas réalisé. Ce qui s'est passé ici tient pourtant du miracle pour le football fidjien. Pour notre première apparition dans une Coupe du Monde, nous n'avons pas démérité. Nos internationaux ont prouvé à tout le monde et en premier lieu à eux-mêmes qu'ils étaient capables de saisir les opportunités qui se présentent. C'était une expérience magnifique." - Frank Farina, sélectionneur des Fidji

Le programme
Mercredi 10 juin 2015

Huitièmes de finale
Ukraine - Sénégal (19h30, Auckland)
Ghana - Mali (16h00, Wellington)
Serbie - Hongrie (16h00, Dunedin)
États-Unis - Colombie (19h30, Wellington)