LE FILM DE LA JOURNÉE - Après une première journée de la phase de groupes qui a engendré plus de 40 buts sur l’ensemble des cinq poules, la deuxième journée de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015 a connu un début tout aussi prolifique avec 18 réalisations.

Les grands gagnants du jour sont les Américains. Vainqueurs 4:0 des organisateurs néo-zélandais grâce à des buts de Rubio Rubín, d’Emerson Hyndman et de Paul Arriola, les États-Unis sont les premiers à décrocher leur billet pour les huitièmes de finale, à une journée de la fin du Groupe A.

En revanche, l’Argentine a grillé un joker en s’inclinant 2:3 face au Ghana, qui compte désormais quatre points. Tenue en échec 2:2 par le Panama lors de son entrée en lice, l'Albiceleste devra absolument s’imposer face à l’Autriche lors de la dernière journée du Groupe B. Leurs futurs adversaires ont eux aussi atteint les quatre points en battant le Panama 2:1 quelques heures auparavant.

Résultats
Groupe A
Myanmar 0:6 Ukraine
Nouvelle-Zélande 0:4 États-Unis

Groupe B
Autriche 2:1 Panama
Argentine 2:3 Ghana

Le but
Autriche 0:1 Panama, Fidel Escobar (6’)
Lors du premier match, face à l’Argentine, le Panaméen Jhamal Rodríguez avait signé le plus beau but de la journée. Cette fois, contre l’Autriche, c’est son compatriote Fidel Escobar qui s’est fendu d’un bijou. Après s’être emparé du ballon au milieu du terrain, il passe la marche avant en se débarrassant d’un adversaire. Après un une-deux avec Jesús González, il se retrouve à l’orée de la surface et envoie un boulet de canon qui va se loger dans le petit filet de Tino Casali, lequel plonge pour la photo. Pas mal pour un défenseur central...

Les moments-clés
Kovalenko sonne la récré : Extrêmement prudent, Myanmar alignait cinq défenseurs et deux milieux récupérateurs pour affronter l’Ukraine. Les 2 000 écoliers présents dans les tribunes ont pu juger de l’efficacité de cette stratégie, tout du moins en première période. Sevrés de buts, ils ont préféré jouer dans les gradins plutôt que de suivre le match. Comme s’il cherchait à divertir les enfants, Viktor Kovalenko s’est alors transcendé. Parfait dans le rôle de meneur de jeu, il a dicté le tempo et assuré la circulation à merveille. Résultat ? Six buts, dont deux signés du milieu ukrainien, et des jeunes bien attentifs dans les tribunes.

Jaime en état de grâce : Si le Panama n’a pas encaissé davantage de buts lors de sa défaite face à l’Autriche, il le doit à son gardien Jaime de Gracia, auteur d’une deuxième période mémorable. Alors que le tableau affiche 2:1, les Canaleros mettent tout en œuvre pour décrocher le nul. Le penalty sifflé contre eux à la 64ème minute a l’effet d’une douche froide. Heureusement, Jaime plonge du bon côté, le droit, sur le tir à ras de terre de Florian Grillitsch. Deux cartons rouges plus tard, le Panama se voit sanctionné d’un nouveau penalty. Cette fois, Markus Blutsch choisit le côté opposé, mais il se heurte lui aussi à Jaime, déterminé à entretenir la flamme à huit minutes de la fin.

Partie remise : Nous jouons la sixième minute. Le ballon roule sur la pelouse et l’Américain Bradford Jamieson IV s’apprête à crier sa joie. Mais alors que le cuir s’apprête à franchir la ligne de but, son coéquipier Rubio Rubín surgit et pousse le ballon au fond. À lui les honneurs de l’ouverture du score. Dix-neuf minutes plus tard, Bradford hérite d’une nouvelle opportunité. En position idéale, il frappe et s’apprête de nouveau à célébrer, mais le cuir heurte Rubio ! Ce sera pour une prochaine fois...

La stat
19 -
Comme le nombre de matches consécutifs sans défaite de l’Argentine en Coupe du Monde U-20. Son dernier revers remontait à 2005. Elle s’était inclinée 1:0 face aux États-Unis.

Entendu...
"Nous sommes venus pour gagner nos matches. J’ai dit aux garçons que cette équipe a beaucoup de talent, mais qu’elle doit garder sa sérénité. Le premier match a été compliqué, celui-ci a été plus simple. Nous sommes très heureux de cette qualification" - Tab Ramos, sélectionneur des États-Unis

Le programme
Mercredi 3 juin 2015 (en heure locale)

Groupe C (Hamilton)
Qatar - Portugal, 16h00
Sénégal - Colombie, 19h00

Groupe D (Dunedin)
Mexique - Uruguay, 16h00
Serbie - Mali, 19h00