Dimanche, les Groupes E et F de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2015 livreront leur verdict. À l'issue de cette ultime journée, les huit équipes en lice connaîtront enfin leur destin.

Si les poids lourds du football mondial comme l'Allemagne et le Brésil ont validé sans surprise leur billet pour les huitièmes de finale, l'outsider fidjien pourrait bien provoquer l'une des plus énormes sensations de l'histoire du tournoi en s'invitant à la table des grands. Le suspense s'annonce donc haletant. FIFA.com vous dit tout sur la neuvième et dernière journée de la phase de groupes.

L'affiche
Hongrie – Nigeria, New Plymouth, 7 juin 2015, 17h00 (heure locale)
Les deux équipes ont perdu face au Brésil et battu la RDP Corée. Toutefois, les Hongrois ayant mieux résisté aux assauts brésiliens, ils occupent provisoirement la deuxième place du Groupe E. Dans ces conditions, les Européens pourraient se contenter d'un nul, tandis que les Flying Eagles devront s'imposer s'ils veulent être certains d'accéder à la deuxième phase du tournoi.

À première vue, les Magyars ont toutes les cartes en main. Réduits à dix à la sortie du premier quart d'heure contre le Brésil, ils ont démontré qu'ils pouvaient au besoin s'appuyer sur une défense aussi compacte que rigoureuse. Ils devront toutefois se passer des services du latéral gauche Krisztian Tamas, suspendu. Or ce dernier jouait un rôle important dans le dispositif hongrois.

À l'autre extrémité du terrain, auteur de deux buts en quatre matches, Bence Mervo sera certainement appelé à exercer de grandes responsabilités. Mais les Africains ont aussi des arguments à faire valoir sur le plan offensif. Success Isaac est capable de peser sur n'importe quelle défense, d'autant qu'il peut compter sur le soutien de joueurs rapides et techniques comme Saviour Godwin, auteur d'un doublé contre la RDP Corée.  

Les autres matches
Les Nord-coréens se retrouvent justement au pied du mur. Pour conserver une chance d'aller plus loin, ils devront impérativement s'imposer face au Brésil et espérer que les autres résultats leur soient favorables. À ce stade, même une victoire ne leur ouvrirait pas nécessairement les portes des huitièmes de finale. La Seleçao aura quant à elle à cœur de conserver son fauteuil de leader, afin de ne pas risquer de rencontrer l'Allemagne dès le prochain tour.

Seul un concours de circonstances extraordinaire pourrait encore empêcher la Mannschfat de s'adjuger la première place du Groupe F. Compte tenu de la supériorité affichée lors de leurs deux première sorties, on imagine mal les protégés de Franck Wormuth s'incliner face au Honduras. Tout dépendra également du visage que présenteront les Centraméricains. Auteurs d'une belle prestation pour leur entrée en lice contre l'Ouzbékistan, ils ont connu une inexplicable baisse de régime au moment d'affronter les Fidji. Ce faux pas pourrait bien leur coûter la qualification.

Pendant ce temps, les insulaires espèrent continuer à surfer sur la vague de l'euphorie en prenant le meilleur sur les Ouzbeks. Après avoir signé leur premier but et leur première victoire dans un tournoi FIFA, les Fidjiens se verraient bien poursuivre l'aventure au-delà de la phase de groupes. La situation est pour le moins inattendue mais, après tant de surprises, qui oserait encore miser contre eux ? À l'inverse, les Asiatiques vont devoir sortir leur machine à calculer. Leur compteur étant toujours désespérément vierge, rien ne dit qu'une victoire face aux hommes de Frank Farina suffirait à éviter une élimination précoce.     

Le joueur à suivre
Une fois de plus, le jeune attaquant hongrois Bence Mervo aura le sort de son équipe entre les pieds. Les quatre buts inscrits depuis le début du tournoi parlent d'eux-mêmes : les défenseurs nigérians auront tout intérêt à le tenir à l'œil. La réussite de l'actuel meilleur buteur de la Coupe du Monde U-20 2015 a pourtant de quoi surprendre. À Györ, il évolue habituellement sur l'aile.  

La stat
11 –
Comme le nombre de buts marqués par l'Allemagne en deux sorties. La Mannschaft affiche pour l'heure la meilleure attaque du tournoi. En outre, six joueurs différents ont déjà inscrit leurs noms au tableau d'affichage.  

Entendu…
"Les garçons ont réalisé qu’ils avaient le niveau pour rivaliser et qu’ils méritaient d’être ici. Nous sommes dans une position très confortable, sans aucune pression. Nous n’avons rien à perdre et nous ferons tout notre possible pour continuer l’aventure. Nous nous améliorons à chaque match et apprenons beaucoup de cette expérience incroyable" - Frank Farina, sélectionneur des Fidji

Le programme
Groupe E
Hongrie – Nigeria (New Plymouth, Stadium Taranaki, 17h00)
Brésil – RDP Corée (Christchurch, Christchurch Stadium, 17h00)

Groupe F
Honduras – Allemagne (Christchurch, Christchurch Stadium, 14h00)
Fidji – Ouzbékistan (New Plymouth, Stadium Taranaki, 14h00)

(tous les horaires sont en heure locale)