LE FILM DE LA JOURNÉE - L'Autriche et l'Ukraine sont qualifiées pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015, mais la sensation de la journée est  l'élimination de l'Argentine, pourtant sextuple vainqueur de l'épreuve. En concédant le nul 0:0 face à l'Autriche à Wellington, et étant donnée la victoire 5:1 de la Nouvelle-Zélande sur Myanmar, l'Albiceleste n'a plus aucune chance d'être présente en huitièmes de finale.

La soirée restera inoubliable pour les Kiwis, d'abord menés par Myanmar avant de retourner la situation de la plus belle des façons et de s'imposer 5:1. La Nouvelle-Zélande possède quatre points dans le Groupe A et peut encore rêver faire partie des quatre meilleurs troisièmes qui seront qualifiés pour les huitièmes de finale. La tête de ce groupe revient à l'Ukraine, qui s'est imposée confortablement (3:0) face aux États-Unis à Auckland.

Le net succès des Junior All Whites a sonné le glas des espoirs de l'Argentine, qui a tout essayé face à l'Autriche, mais est tombée sur une défense et un gardien dans un grand jour. C'est la première fois depuis Portugal 1991 que les Sud-Américains ne passent pas le premier tour de la compétition. Quant aux Autrichiens, ils accèdent aux huitièmes de finale du tournoi pour la deuxième fois de leur histoire.

Le Groupe B a été remporté par le Ghana, qui totalise sept points après sa victoire 1:0 sur le Panama. Alors qu'on semblait se diriger tout droit vers un match nul, Emmanuel Boateng a inscrit le seul but de la partie sur une belle échappée.

Contre les États-Unis, l'Ukrainien Viktor Kovalenko a réussi un triplé. Les Américains ont pourtant beaucoup tenté, mais sont tombés sur un dernier rempart infranchissable en la personne de Bohdan Sarnavskyi. Ils terminent deuxièmes du Groupe A.

Les résultats
Groupe A

Myanmar 1:5 Nouvelle-Zélande
Ukraine 3:0 États-Unis

Groupe B
Autriche 0:0 Argentine
Panama 0:1 Ghana

Le but de la journée
Myanmar - Nouvelle-Zélande, 1:2, Patterson (47')
La septième journée de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA n'a pas été très prolifique mais même si elle l'avait été, l'un des candidats au titre de but de la journée aurait sans aucun doute été, pour son élaboration, son exécution et sa symbolique, le deuxième inscrit par la Nouvelle-Zélande, synonyme d'espoirs retrouvés pour le pays hôte en vue de la qualification pour les huitièmes de finale. Alex Rufer reçoit le ballon de dos dans la surface adverse. L'attaquant néo-zélandais réussit un petit pont du talon sur son défenseur. S'ensuivent trois échanges à la vitesse d'une balle de flipper entre les attaquants kiwis, le tout conclu par Monty Patterson le plus tranquillement du monde.

Les moments-clés
Un pied et des mains : Au coup d'envoi de son dernier match de groupe au Regional Stadium de Wellington, l'Argentine devait absolument s'imposer. Si elle ne l'a pas fait, c'est en grande partie à cause d'un géant d'1m92 nommé Tino Casali. Le gardien autrichien a écœuré ses adversaires. Ángel Correa, Matías Tripichio, Emanuel Mammana, Giovanni Simeone : la liste est longue des joueurs qui ont buté à plusieurs reprises sur Casali. Ce dernier a tout repoussé, des deux mains, du pied, et parfois alors même que l'arbitre avait déjà sifflé !

Un Panaméen et des larmes : Le Panama quitte la Nouvelle-Zélande sans avoir atteint l'objectif qu'il s'était fixé, à savoir gagner son premier match en Coupe du Monde U-20 après 15 rencontres disputées. Après l'élimination, la déception était palpable sur le visage des joueurs panaméens, en particulier sur celui de Fidel Escobar, inconsolable après avoir manqué un penalty à la 90ème minute, tentative au cours de laquelle il a même perdu son soulier gauche. L'entraîneur Leonardo Pipino l'a longtemps consolé mais lors de la conférence de presse, Escobar n'a pu retenir ses larmes.

Un break puis des buts : Comme devant la Nouvelle-Zélande et Myanmar, l'Ukraine a rejoint les vestiaires à la pause avec un tableau d'affichage bloqué à 0:0. Et comme cela s'était produit devant Myanmar, les Européens ont trouvé le chemin des filets en deuxième période. De fait, ils ont inscrit l'intégralité de leurs neuf buts depuis le début de la compétition après le retour des vestiaires. Trois fois buteur contre les États-Unis, Viktor Kovalenko devient le nouveau meilleur réalisateur de l'épreuve avec cinq unités, soit une de mieux que le Hongrois Bence Mervo.

La stat
40 -
 C'est le pourcentage de penalties ratés à ce jour dans le tournoi. Avec la tentative déviée du Panaméen Fidel Escobar, 4 des 10 penalties frappés à ce jour à Nouvelle-Zélande 2015 n'ont pas fait trembler les filets.

Entendu…
"Ça a été le match de ma vie. Incroyable ! Terminer devant l'Argentine en phase de groupes d'une compétition mondiale de football, c'est comme si un Argentin avait battu un Autrichien au saut à ski !" - Tino Casali, gardien de but de l'Autriche

La prochaine journée
Samedi 6 juin 2015

Groupe C
Sénégal - Qatar (13h00, Hamilton)
Colombie - Portugal (13h00, Dunedin)

Groupe D
Serbie - Mexique (16h00, Dunedin)
Mali - Uruguay (16h00, Hamilton)

(Horaires en heure locale)