Il est difficile de se faire une réputation, plus dur encore de la conserver. Néanmoins, la Coupe du Monde U-20 de la FIFA continue d'être à la hauteur de sa glorieuse réputation de mise en valeur du talent.

La dernière édition de la compétition, Nouvelle-Zélande 2015, n'a pas dérogé à la règle. À tel point que les trois meilleurs joueurs du tournoi s'apprêtent à vivre de nouvelles aventures dans trois grands clubs européens. Le Malien Adama Traoré, le Brésilien Danilo et le Serbe Sergej Milinkovic-Savic – respectivement vainqueurs des Ballons d'Or, d'Argent et de Bronze adidas - se sont engagés cet été avec l'AS Monaco, le FC Valence et la Lazio, avec pour mission de prouver que leurs exploits pendant la dernière Coupe du Monde U-20 ne devaient rien au hasard.

Petite merveille malienne sur le Rocher
Traoré est le seul joueur de ce trio à ne pas avoir changé de championnat. Monaco l'a fait venir en provenance de Lille pour la somme de 14 millions d'euros. Le montant du transfert reflète à lui seul les espoirs placés par le club de la Principauté dans le jeune Malien. "Il a été nommé meilleur joueur de la Coupe du Monde U-20. Cela en dit long sur ses qualités", est convaincu le vice-président de l'ASM, Vadim Vasilyev. "C'est un grand espoir du football mondial, qui a choisi Monaco pour continuer son développement. Sa détermination à venir ici, alors qu'il a reçu des offres plus élevées de clubs importants, témoigne de la qualité de notre projet."

Les offres supérieures en question émanaient notamment de Paris Saint-Germain, Liverpool et Manchester United. Mais suite à son évolution du poste de milieu central à celui de numéro 10 lors de la préparation de la Coupe du Monde U-20, Traoré a voulu peaufiner son éducation tactique dans ce nouveau rôle. "J'ai choisi Monaco pour pouvoir continuer mon apprentissage", a expliqué Traoré, qui s'est engagé pour une période de cinq ans avec les quarts de finalistes de la dernière édition de la Ligue des champions de l'UEFA.

Le Mestalla attend Danilo
L'une des incitations à rejoindre Le Rocher pour le Malien de 20 ans était la possibilité de disputer la Ligue des champions. Cette perspective a été quelque peu assombrie par le nouvel employeur de Danilo, Valence, qui s'est imposé 3:1 face à Monaco en match aller des barrages qualificatifs pour la phase de groupes de l'épreuve suprême des clubs en Europe.

Le milieu de terrain brésilien a séduit le club levantin par ses performances en tant que capitaine de la Seleção à Nouvelle-Zélande 2015. Le joueur de 19 ans, rayonnant pendant toute la saison 2014/15 avec Braga dans le championnat du Portugal, a eu l'embarras du choix au moment de choisir sa nouvelle destination. "J'ai choisi Valence en raison du statut et de l'histoire du club. Après, j'ai senti qu'il régnait une bonne atmosphère ici", a commenté le récipiendaire du Ballon d'Argent adidas en Nouvelle-Zélande. Il est prêté à Valence pour un an, avec option d'achat. "C'est un beau moment pour moi, car c'est un nouveau défi qui commence. J'espère être à la hauteur des attentes du Mestalla", lance-t-il.

Star serbe en Serie A
Le nouvel entraîneur de Danilo, Nuno Espirito Santo, a expliqué que l'arrivée du Brésilien s'inscrivait dans un projet de "sérieux renforcement" du club. La Lazio a le même objectif concernant sa nouvelle recrue, le Serbe Milinkovic-Savic. Le jeune milieu de terrain, qui évoluait la saison passée à Genk, a rejoint la capitale italienne pour 9 millions d'euros, sans compter les bonus.

Le montant du transfert a fait couler beaucoup d'encre dans la presse italienne, ce qui n'a pas déstabilisé le principal intéressé. "Si la Lazio a dépensé cette somme, c'est qu'elle correspond à ma valeur. Plus j'y réfléchis et plus je réalise à quel point ce transfert est un tournant dans ma carrière. Tout est allé très vite. D'abord, j'ai été champion du monde et peu de temps après, j'ai signé dans un très grand club."

Bien chez soi
D'autres stars de Nouvelle-Zélande 2015 ont attiré l'attention de grands clubs. Predrag Rajkovic, coéquipier de Milinkovic-Savic et capitaine de la Serbie est toujours pensionnaire de l'Étoile rouge de Belgrade. Le club de la capitale serbe a déjà reçu plusieurs offres d'Angleterre, d'Allemagne, ainsi que de Galatasaray.

Le meilleur gardien de Nouvelle-Zélande 2015 décidera peut-être de rester à l'Étoile rouge, un transfert n'étant pas une garantie absolue de réussite et de progrès. Viktor Kovalenko, meilleur buteur de la Coupe du Monde U-20, est un exemple de joueur dont le destin ne changera pas encore tout de suite. Le Shakhtar Donetsk a reçu des offres mirobolantes pour sa jeune star, mais le directeur sportif du club, Sergei Palkin, n'a rien voulu entendre.

Kovalenko s'inscrit dans la vision d'avenir du Shakhtar. Il a prouvé une nouvelle fois l'ampleur de son talent lors de sa première apparition en C1, récemment face à Fenerbahçe. "C'est un joueur extrêmement prometteur pour notre club et il ne fait aucun doute qu'il a un avenir rayonnant devant lui", a souligné son entraîneur, Mircea Lucescu. "Viktor possède toutes les qualités dont un footballeur a besoin."

Comme beaucoup de participants à Nouvelle-Zélande 2015, la nouvelle star du Shakhtar s'est rendu compte qu'après la Coupe du Monde U-20, le monde du football lui faisait les yeux doux. Une preuve s'il en est que la compétition reine des sélections dans la catégorie U-20 est le meilleur tremplin vers les sommets.