On connaît désormais le nom des huit équipes qui participeront à la Coupe d’Afrique des Nations U-20 de la CAF, en février prochain. Une fois n’est pas coutume, ni le Ghana, ni le Nigeria ne seront du voyage en Zambie, où les quatre demi-finalistes décrocheront leur billet pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017.

Les Ghanéens ont perdu leur bras de fer face au Sénégal, tandis que les Nigérians se sont fait surprendre par le Soudan, qui rêve d’une première qualification historique en Coupe du Monde. Les Soudanais avaient passé sans encombre les deux premiers tours de qualification après la disqualification du Kenya et le retrait du Malawi. Deux matches seulement les séparaient alors du rendez-vous continental en Zambie, mais même leurs plus fidèles supporters n’auraient jamais imaginé les voir prendre le dessus sur les Flying Eagles, surtout après leur défaite 2:1 à l’aller, sur leur terrain d’Omdurman.

Le destin leur a pourtant souri au retour, à Lagos. Menés deux fois au score, ils sont revenus à hauteur de leurs adversaires, avant de prendre un avantage suffisant (3:2) pour passer à la faveur des buts marqués à l’extérieur. Auteur du troisième but de son équipe, Walaadihh Musa a été exclu et le Nigeria en a profité pour égaliser et reprendre la main. Mais le conte de fée était écrit et le Soudan, en infériorité numérique à l’extérieur, a trouvé la faille à sept minutes du coup de sifflet final et gagné ainsi sa place pour la CAN U-20 au terme d’une double confrontation riche en rebondissements (5:5).

Si le Nigeria, avec 11 participations, est le pays africain le plus souvent représenté en Coupe du Monde U-20, le Ghana est celui qui y a obtenu les meilleurs résultats. Vainqueur en 2009, finaliste en 1993 et 2001, il a également terminé troisième en 2013 et quatrième en 1997. Les Blacks Satellites manqueront cependant à l’appel en République de Corée, après leur défaite 3:2 au cumul des deux matches face au Sénégal, quatrième de la dernière édition du tournoi mondial.

Les Sénégalais avaient pris une option à l’aller, en s’imposant 3:1 à domicile. Leur sélectionneur Joseph Koto, déjà à la tête de l’équipe finaliste de la CAN U-20 2015, avait pourtant prévenu que rien n’était encore fait. "Nous devons aborder ce match comme si nous étions encore à 0:0", avait insisté l’ancien international. "Il faudra essayer d’aller chercher un résultat afin d’assurer notre qualification."

Son objectif n’a pas été complètement atteint. Le Ghana s’est imposé chez lui, grâce à un but de Charles Boateng sur un cafouillage de la défense, mais le Sénégal a tout de même validé son billet pour le rassemblement continental.

L’Afrique de l’ouest en force
La Guinée participera à sa première CAN U-20 depuis 1999 grâce à sa victoire 2:1 contre la Gambie à Conakry, après un match nul et vierge à l’aller. "Je leur ai demandé de montrer suffisamment d’envie et d’engagement pour que nos rêves se réalisent et je suis très heureux qu’ils l’aient fait", savoure le sélectionneur Mandjou Diallo. "Ils resteront dans l’histoire. Nous allons profiter de ce succès avant de nous préparer pour la phase finale en Zambie".

Les Camerounais n’ont pas eu à patienter aussi longtemps que leurs homologues guinéens, mais ils étaient tout de même restés à la maison lors des deux dernières éditions du tournoi. Ils seront cette fois de la partie après s’être imposés 3:1 au cumul des deux matches face à la Libye, malgré leur défaite 1:0 au retour à Tunis. Le sélectionneur du Cameroun Cyprian Ashu Bessong estime que son équipe, bâtie autour de joueurs comme le capitaine Samuel Oum Gouet, Martin Hongla Yma II ou encore Éric Mbu Ayuck, a les moyens de faire aussi bien que la génération Patrick Mboma, sacrée championne d’Afrique de la catégorie en 1995.

Tenu en échec 0:0 à l’aller, le Mali s’est finalement qualifié en dominant le Burkina Faso 2:0 à Bamako, grâce à deux réalisations de Sekou Koita et Siaka Bagayoko. Troisièmes de la dernière Coupe du Monde U-20, les Africains de l’ouest comptaient dans leurs rangs de nombreux joueurs défaits en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2015 par le Nigeria. Selon le capitaine Abdoul Danté, qui avait déjà tenu ce rôle chez les U-17 l’an dernier au Chili, la qualification pour la CAN n'est qu'un début. "Nous visons désormais la Coupe d’Afrique et la Coupe du Monde", annonce-t-il. "Nos prédécesseurs ont déjà écrit leur histoire, nous voulons aller encore plus loin".

Les plus larges succès de ce dernier tour des qualifications sont à mettre au crédit de l’Afrique du Sud et de l’Égypte, tous les deux sortis vainqueurs 5:0 de leurs doubles confrontations respectives. En ballotage favorable après leur victoire 2:0 à l’aller au Lesotho, les Sud-Africains ont enfoncé le clou à domicile (3:0). Les Égyptiens, de leur côté, ont écrasé l’Angola 4:0 à Luanda, après l’avoir emporté sur la plus petite des marges devant leur public.