Le Vanuatu s'est qualifié pour la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017. Les insulaires participeront ainsi pour la première fois de leur histoire à une phase finale d'un tournoi de la FIFA. Vainqueur de l'autre demi-finale du Championnat U-20 de l'OFC, la Nouvelle-Zélande accompagnera le Vanuatu en République de Corée l'an prochain.

À noter que c'est la première fois que l'OFC obtient deux billets qualificatifs pour le tournoi mondial à 24 équipes. Cela est lié aux bons résultats obtenus par les Fidji et la Nouvelle-Zélande, qui accueillait le tournoi en 2015.

L'heure de célébrer
Le Championnat U-20 de l'OFC, qui a duré deux semaines, était également l'un des plus grands événements sportifs de toute l'histoire de la nation mélanésienne. Dans la capitale de Port-Vila, le but vanuatuan inscrit dans les arrêts de jeu et synonyme de victoire sur les Iles Salomon a été accueilli dans l'euphorie la plus totale. A la 94ème minute, Frederick Massing a offert le but du succès 2:1 au pays hôte, face à une formation salomonaise qui cherchait aussi à s'ouvrir pour la première fois de son histoire les portes d'une phase finale d'un tournoi de la FIFA en football à onze.

Plus tôt dans la journée, la Nouvelle-Zélande s'était adjugé l'autre billet qualificatif à la faveur d'une victoire 3:1 sur la Nouvelle-Calédonie. Les Kiwis vont ainsi participer à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA pour la quatrième fois consécutive. Les Cagous avaient pourtant ouvert le score par Cyril Nyipe en milieu de première période. Mais rapidement, Moses Dyer a renversé la vapeur pour les Néo-Zélandais, Reese Cox inscrivant le but du 3:1 en deuxième période.

Les Kiwis triomphent
Pour la finale au stade de Port-Vila, en guise de lever de rideau, une parade a célébré la qualification historique du Vanuatu pour la prochaine Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Mais visiblement, les hôtes du tournoi préliminaire avaient la tête ailleurs. À la pause, la Nouvelle-Zélande menait de deux buts et en deuxième période, les Kiwis en ont ajouté trois pour un sacre final et une sixième couronne continentale. "Tout a bien fonctionné en finale et nous avons probablement joué notre meilleur match dans ce tournoi", estime le sélectionneur Darren Bazeley, dont c'est la cinquième année à la tête de l'équipe. Les Néo-Zélandais ont en outre fait main basse sur les récompenses individuelles, le trophée du meilleur joueur et celui du meilleur buteur revenant à Myer Bevan, Michael Woud étant quant nommé meilleur gardien du tournoi.

Le Vanuatu a fait un sans-faute dans son parcours jusqu'en finale, remportant ses quatre rencontres en ne concédant que deux buts. Son excellente campagne doit beaucoup à un autre Néo-Zélandais, l'ancien All White Declan Edge, qui est actuellement conseiller technique des U-20 vanuatuans. "Nous sommes bien sûr très satisfaits de nos prestations dans les quatre premiers matches. Nous avons fait preuve de beaucoup de discipline", a expliqué Edge. "Je ne sais pas pourquoi, mais tout cela a un peu disparu en finale."

Le grand moment de ce tournoi qualificatif a été la victoire du Vanuatu en demi-finale, qui a déclenché un torrent d'émotions. "Ce n'est pas évident de réaliser ce que cela signifie pour notre groupe", confiait Edge après la demi-finale. "Ce sont des adultes avec qui je travaille depuis un mois et c'est en les voyant pleurer que je me rends compte de l'émotion que cela peut susciter."

Le tournoi a été particulièrement serré. Les Fidjiens n'ont pas pu reproduire leur magnifique parcours comme lorsqu'ils avaient atteint la phase finale Nouvelle-Zélande 2015. Une défaite 1:0 contre le Vanuatu et deux nuls 1:1 face à la Nouvelle-Calédonie et à la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont été rédhibitoires. Une belle surprise est venue des Iles Cook, vainqueurs du tournoi pré-qualificatif et compétitives lors de ce Championnat U-20 de l'OFC.