Les États-Unis disputeront la Coupe du Monde U-20 de la FIFA dans la peau d’un champion de la CONCACAF pour la première fois de leur histoire après avoir remporté le Championnat U-20 de la CONCACAF, Costa Rica 2017. Les Stars and Stripes seront accompagnés en République de Corée par le Honduras, finaliste malheureux du tournoi, le Mexique, champion déchu, et le Costa Rica, pays hôte.

Les Américains ont dû attendre leur cinquième finale pour décrocher enfin le titre continental U-20, de façon dramatique aux tirs au but. Le Honduras et les États-Unis étaient restés muets pendant 90 minutes, à l’Estadio Nacional, avant de se disputer la victoire depuis le point de penalty. Les deux équipes ont bien débuté la séance, jusqu’à ce que la tentative de Rembrandt Flores ne s’envole au-dessus de la barre. Danny Acosta n’a pas tremblé pour glisser le ballon dans le coin gauche et offrir à son pays son premier sacre dans la compétition.

Le capitaine des Stars and Stripes, Erik Palmer-Brown, a été désigné Ballon d’Or du tournoi après avoir largement contribué à l’imperméabilité de la défense américaine, battue à seulement quatre reprises en six matches. Battus d’entrée par le Panama, les États-Unis ont relevé la tête pour enchaîner cinq succès face à Haïti, à Saint-Kitts-et-Nevis, au Mexique, au Salvador et au Honduras. 

Les joueurs de Tab Ramos ont également pu compter sur la solidité de Jonathan Klinsmann, fils de l’ancien sélectionneur des États-Unis et attaquant allemand Jürgen Klinsmann, récompensé par le Gant d’Or du meilleur gardien. En attaque, Brooks Lennon, l’un des cinq joueurs américains à évoluer au Real Salt Lake, s’est distingué, avec quatre buts. Il a terminé deuxième meilleur buteur du tournoi, à égalité avec le Panaméen Ricardo Avila et à deux longueurs du Mexicain Ronaldo Cisneros.

Les Catrachos au septième ciel
Le Honduras disputera sa septième Coupe du Monde U-20 grâce à sa deuxième place au Costa Rica. Les Honduriens ont décroché leur billet pour République de Corée 2017 en dominant le pays organisateur 2:1 lors de la deuxième phase de groupes, grâce à des buts de Denil Maldonado et Foslyn Grant. Régulièrement présents au rendez-vous de la Coupe du Monde U-20, les Catrachos tenteront cette fois, avec Carlos Tabora à leur tête, d’en atteindre la phase à élimination directe pour la première fois de leur histoire.

"Avant d’aborder tout point technique ou tactique, notre positionnement, notre système ou notre style de jeu, il faut surtout souligner notre force mentale et notre caractère", confie le sélectionneur hondurien. "Nous savons que ces matches régionaux ont une dimension affective intrinsèque pour les joueurs, qui ont aujourd’hui fait preuve de leur caractère."

Le Mexique vexé, le Costa Rica déterminé
À l’instar des États-Unis, le Costa Rica a su redresser la barre après avoir perdu son premier match contre le Salvador. Déterminés, les Ticos ont remporté les deux suivants, face à Trinité-et-Tobago et aux Bermudes, mais n’ont pas réussi à prolonger cette série victorieuse lors de la deuxième phase, entachée d’une défaite contre le Honduras. Ils ont néanmoins assuré l’essentiel, dans un match décisif pour la qualification, contre le Panama, en validant leur billet pour République de Corée 2017 grâce à un nul 1:1. Le coup-franc sensationnel de Randall Leal en début de match a suffi à garantir au pays hôte une neuvième participation à la Coupe du Monde U-20, sa première depuis Colombie 2011.

Le Mexique a quitté le Costa Rica avec un sentiment d’inachevé après avoir concédé sa première défaite en huit ans dans le tournoi, face aux États-Unis, lors de la deuxième phase (1:0). Tout autre résultat qu’une victoire finale sonne forcément comme un échec pour El Tri, dont le nom est gravé à 13 reprises sur le trophée U-20 de la CONCACAF. Les Mexicains ont cependant remis les pendules à l’heure après leurs revers face aux Américains, en dominant le Salvador 6:1 pour assurer leur qualification pour République de Corée 2017. Entourés d’un fort contingent de Santos Laguna, Uriel Antuna et le Soulier d’Or du tournoi, Cisneros, ont notamment fait parler la poudre. Les joueurs de Marco Antonio Ruiz ont également pu se consoler avec le prix du fair-play.

"Nous devions avant tout nous qualifier pour la Coupe du Monde", témoigne le sélectionneur mexicain. "Ce sera une autre musique lors de la Coupe du Monde. Il nous reste encore beaucoup de temps pour corriger le tir et bien nous préparer. Nous essaierons de bâtir un groupe aussi solide que possible, comme nous l’avons toujours fait, et de le préparer pour faire au mieux lors de la Coupe du Monde U-20."

Après deux semaines intenses de compétition, le Costa Rica, le Honduras, le Mexique et les États-Unis ont désormais quelques jours pour souffler un peu jusqu’au tirage au sort officiel de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, qui aura lieu le 15 mars.