• La France est sûre de jouer les huitièmes
  • La Nouvelle-Zélande pourrait imiter les Bleuets
  • Le Groupe F est très serré après la défaite du Sénégal

LE FILM DE LA JOURNÉE - Le rideau est tombé sur la dernière journée des deuxièmes matches de chaque équipe dans la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, avec suffisamment de spectacle pour inciter les spectateurs à revenir pour les rencontres de la troisième journée. La France s'est ouvert les portes des huitièmes de finale, tandis que dans le Groupe F, tout reste à faire.

Sur les 12 buts inscrits ce 25 mai, certains peuvent déjà prétendre à la couronne de plus belle réalisation du tournoi. Le but de la journée est à mettre au crédit de Myer Bevan, qui a ouvert le score pour la Nouvelle-Zélande. Mais la première réalisation d'Abdulrahman Alyami n'a pas grand-chose à lui envier. Sans oublier le ballon enroulé de Denis Poha, ou encore le troisième but en deux matches de Joshua Sargent, 17 ans, sur un pivot rapide suivi d'une finition chirurgicale.

Les résultats
Groupe E : France 4:0 Viêt-Nam | Nouvelle-Zélande 3:1 Honduras
Groupe F : Équateur 1:2 Arabie Saoudite | Sénégal 0:1 États-Unis

Trois moments-clés
Pas tout à fait Zizou : Vous souvenez-vous du penalty réussi par Zinedine Zidane en finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™, une Panenka venue toucher le dessous de la barre avant de redescendre juste derrière la ligne de but ? Âgé de neuf ans à l'époque, Jean-Kévin Augustin l'a sans doute vu en direct. S'en est-il souvenu lorsqu'il a tenté la même chose, à la sixième minute du match contre le Viêt-Nam ? Son ballon a lui aussi rebondi sur la barre... mais n'est pas entré. Les deux buts qu'il a ensuite inscrits l'ont consolé.

Le sauveur habituel des Saoudiens : L'Arabie Saoudite peut dire merci à son gardien Amin Albukhari. Deux arrêts sur penalty dans le quart de finale contre l'Irak au Championnat U-19 de l'AFC avaient été synonymes de qualification pour la Coupe du Monde. Contre l'Équateur, il a réédité sa prouesse, face à Bryan Cabezas, double buteur lors de la première journée. Sur la tentative de l'Équatorien, Albukhari s'est détendu de tout son long sur sa droite pour dévier le ballon de la paume et contribuer ainsi à une autre victoire cruciale de l'Arabie Saoudite.

Bevan punit le Honduras… et les retardataires : Myer Bevan a rappelé aux spectateurs qu'il vaut mieux être assis sur son siège AVANT le coup d'envoi d'un match. Au Cheonan Sports Complex, 45 secondes après l'engagement, le Néo-Zélandais a déclenché une frappe tonitruante. Le ballon est venu heurter le dessous de la barre avant de faire trembler les filets honduriens, devant les yeux incrédules de ceux qui avaient eu la bonne idée d'arriver à l'heure.

Entendu…
"Sur le contenu, j'attendais un peu plus. Sur le plan technique, on a manqué de justesse, de liant. Je suis toujours très exigeant. Je n'aime pas les choses approximatives. Si on peut en mettre huit, il faut le faire" - Ludovic Batelli, sélectionneur de la France

À venir
Dimanche 28 mai
Honduras - Viêt-Nam
Nouvelle-Zélande - France
Sénégal - Équateur
États-Unis - Arabie Saoudite