• Huit pays quittent la compétition à l'issue de la phases de groupes
  • FIFA.com a recueilli les réactions de plusieurs joueurs
  • Six fois titrée en U-20, l'Argentine fait partie des équipes éliminées

Il ne reste plus que 16 équipes en lice en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, et huit ont déjà quitté le tournoi.

Sextuple lauréate de l'épreuve, l'Argentine possède le pedigree le plus rutilant de ce premier lot de recalés. Mais l'Albiceleste laisse une trace dans la compétition : l'extraordinaire frappe de Lautaro Martinez, auteur du 150ème but de son pays dans cette épreuve. Versé dans un Groupe F compétitif, l'Équateur n'a pas eu davantage de réussite. Son nul 3:3 face aux États-Unis restera pourtant comme l'une des rencontres les plus spectaculaires de ce premier tour.

Au Vanuatu, dont la population avoisine les 250 000 habitants, les joueurs affichent le sentiment du devoir accompli après avoir défié des poids lourds comme l'Allemagne ou le Mexique durant cette première participation à la phase finale. "Nous sommes fiers de nous et nous sommes fiers de nos performances", assure le capitaine Bong Kalo. "Je crois qu'à la maison, nos familles doivent être en train de faire la fête."

Les Amajita d'Afrique du Sud n'oublient pas qu'ils ont dû attendre huit ans avant de revenir à ce niveau. "Le tournoi a été fructueux, même si nous n'avons pas réussi à atteindre le tour suivant", constate Repo Malepe au micro de FIFA.com. "Je veux que nos petits frères prennent la relève et qu'ils participent régulièrement à des Coupes du Monde."

Pour la Guinée, l'attente a été encore plus longue : elle ne s'était plus qualifiée pour la Coupe du Monde U-20 depuis 1979. Elle quitte la République de Corée avec un point au compteur, grâce au nul (1:1) arraché à l'Angleterre, qui s'est adjugé la première place du groupe. La dernière apparition de l'Iran dans cette compétition remonte, quant à elle, au Championnat du Monde Juniors 2001 en Argentine. La courte victoire initiale remportée sur le Costa Rica (1:0) avait laissé entrevoir de grandes choses, mais la suite s'est révélée plus décevante.

"L'expérience que nous avons acquise ici est sans commune mesure avec ce que nous avons connu par le passé", s'enthousiasme Omid Norafkan. "L'équipe nationale est tout près de se qualifier pour la Coupe du Monde. Il faut donc se préparer à être compétitif dans ce genre de tournois. La Coupe du Monde U-20 va nous être très utile pour la suite. Ici, nous avons accumulé de l'expérience et des connaissances."

Le Honduras repart sur une note positive, grâce à sa victoire 2:0 sur le Viêt-Nam. À titre individuel, Jorge Alvarez avoue avoir apprécié la qualité du niveau de jeu. "Tous les adversaires ont du talent. Il n'y a pas de petites ou de grandes équipes ici. Tout le monde joue bien au football."

En ce qui concerne le Viêt-Nam, République de Corée 2017 restera comme sa première qualification pour la phase finale d'un tournoi FIFA de football à onze. "Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli pour notre première participation", juge l'attaquant Tran Thanh. "Nous avons beaucoup appris au contact des professionnels qui évoluent dans cette compétition à un niveau extraordinaire. Nous aurions été heureux de marquer au moins un but, mais notre parcours donnera envie à la prochaine génération de faire encore mieux."