• L'Uruguay et la Zambie en huitièmes de finale
  • L'Italie bat l'Afrique du Sud et respire
  • Le Zambien Enock Mwepu marque le 50ème but du tournoi

LE FILM DE LA JOURNÉE - Les Groupes C et D montrent à l'issue de la deuxième journée que les champions continentaux sont arrivés à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA avec la détermination de poursuivre sur leur lancée : l'Uruguay, champion d'Amérique du Sud, et la Zambie, championne d'Afrique, ont ainsi conquis une deuxième victoire consécutive, synonyme de qualification pour les huitièmes de finale.

La verve offensive de la Zambie a payé : après avoir concédé l'ouverture du score contre l'Iran, les Africains ont renversé la situation. La Celeste, de son côté, a encore montré contre le Japon qu'elle était à l'aise dans les situations où les espaces sont rares et où le résultat se joue sur quelques détails.

L'Italie, quant à elle, a pris une bouffée d'oxygène après sa défaite lors de la première journée. La Squadra azzurra a dominé une Afrique du Sud dont l'élimination semble probable après deux revers en autant de journées. Les Italiens portaient un brassard noir en l'hommage à l'ancien arbitre de la FIFA Stefano Farina, décédé le 23 mai. Le Portugal et le Costa Rica se sont partagé les points… et les motifs d'inquiétude. Avec tous les deux un point au compteur, ils joueront leur qualification lors de l'ultime journée.

Les résultats
Groupe C : Zambie 4:2 Iran | Costa Rica 1:1 Portugal
Groupe D : Afrique du Sud 0:2 Italie | Uruguay 2:0 Japon

Trois moments-clés
50ème but et poignée de mains : Le match entre la Zambie et l'Iran était au comble de l'intensité, les Africains poussant pour égaliser après avoir été menés 0:2. Quand Enock Mwepu a inscrit le but du 2:2 d'une frappe du gauche croisée et à ras de terre , il a également signé le 50ème but de la compétition. L'excitation chez les Junior Chipolopolo a contaminé Beston Chambeshi quand, quelques minutes plus tard, son équipe a porté le score à 3:2. Le sélectionneur de la Zambie s'est tourné vers un Coréen âgé et vêtu d'une veste officielle et lui a vigoureusement serré la main. La scène s'est terminée par un éclat de rire mutuel.

Un fil à linge en guise d'encouragement : Il y a mille et une manières d'encourager son équipe, mais certaines sont plus originales que d'autres. Un supporter du Portugal a ainsi eu l'idée de montrer sa ferveur pour son équipe en accrochant sur un fil métallique, en bas de la tribune, une série de maillots portant les noms de quelques-uns des plus grands joueurs de l'histoire du football lusitanien, à commencer par Rui Costa et Cristiano Ronaldo. Mais cela n'a pas été suffisant pour permettre à la sélection portugaise de vaincre le Costa Rica.

La rage d'Olivera : La fameuse garra associée à l'Uruguay a été incarnée par Mathias Olivera à Suwon. Le latéral gauche a été décisif dans la victoire uruguayenne. À la 52ème minute, il a repoussé d'une manière incroyable, sur sa ligne de but, une tête puissante de Ritsu Dohan qui semblait offrir l'égalisation au Japon. En toute fin de partie, alors que les Sud-Américains étaient sous pression, il a inscrit le but du break d'un tir du gauche déclenché à l'intérieur de la surface.

Entendu…
"C'est un problème pour le football portugais. Nous avons eu beaucoup d'occasions, nous avons bien joué dans ces deux matches, nous avons utilisé de bons joueurs avec une bonne organisation, mais l'équipe n'a pas pu marquer." - Peixe, sélectionneur du Portugal

À venir
Samedi 27 mai
Costa Rica - Zambie
Portugal - Iran
Uruguay - Afrique du Sud
Japon - Italie