• Portés par un talent précoce, les États-Unis arrachent un nul spectaculaire
  • La France s’impose facilement, tandis que le Sénégal domine l’Arabie Saoudite
  • Le Viêt-Nam décroche un point pour ses grands débuts

LE FILM DE LA JOURNÉE - Cinq des huit équipes en lice ce lundi 22 mai totalisaient entre elles 41 participations à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Ce sont pourtant les moins expérimentées qui ont fait des vagues en République de Corée.

Le Sénégal avait déjà impressionné,  il y a deux ans, pour ses débuts dans la compétition, en atteignant le dernier carré. Une performance qu’il semble en mesure de pouvoir rééditer après sa victoire autoritaire sur l’Arabie Saoudite, qui participe pour la huitième fois à la Coupe du Monde U-20. Habituée du rendez-vous, la France est également facilement venue à bout du Honduras. Le Viêt-Nam, pour le premier match de son histoire dans un tournoi de la FIFA de football à 11, a bien failli donner à ses supporters l’occasion de faire encore plus de bruit, tandis que l’Équateur - deux apparitions seulement avant cette année - se dirigeait vers un succès impressionnant face aux États-Unis avant que le jeune Joshua Sargent ne sonne la révolte américaine.

Les résultats
Groupe E : France 3:0 Honduras | Viêt-Nam 0:0 Nouvelle-Zélande
Groupe F : Équateur 3:3 États-Unis | Arabie Saoudite 0:2 Sénégal

Trois moments-clés
Un enfant du nouveau siècle : Sargeant rend plus de six mois à n’importe lequel de ses coéquipiers, mais l’Américain n’allait pas laisser un tel détail l’empêcher de se montrer à son avantage sur la scène internationale. L'attaquant a marqué deux buts, un par mi-temps, pour permettre aux Stars and Stripes de signer un match nul spectaculaire contre l’Équateur. Il est également devenu le premier joueur né au 21ème siècle à faire trembler les filets en Coupe du Monde U-20.

Une autre nuance de bleu : très performant l’an dernier lors de l’UEFA EURO U-19, dont il avait été élu meilleur joueur après avoir inscrit six buts, Jean-Kévin Augustin semblait en mesure de continuer sur sa lancée et de réaliser une grande saison au Paris Saint-Germain. À la peine finalement sous le maillot bleu de son club, il ne lui aura fallu que 15 minutes avec les Bleuets pour ouvrir son compteur dans cette Coupe du Monde U-20.

Une vague rouge à Cheonan : l’équipe du Viêt-Nam n’est pas partie seule à la découverte de nouveaux territoires footballistiques. Chacune de ses touches de balle était saluée par 2 000 supporters vêtus de rouge, donnant de la voix dans le stade de Cheonan, des travées duquel s’est élevée à plusieurs reprises la chanson "Viêt-Nam Ho Chi Minh". Ceux restés à la maison ont également été bien servis par les 20 journalistes venus couvrir ces débuts internationaux et qui ont réservé au sélectionneur une standing-ovation lors de la conférence de presse d’après-match.

Entendu…
"Cette équipe du Sénégal est nouvelle et je peux dire qu’elle est légèrement supérieure à celle qui a atteint les demi-finales en 2015. Cela n’a pas été simple pour moi de choisir les 11 joueurs qui allaient démarrer. J’aurais très bien pu le faire en fermant les yeux" - Joseph Koto, sélectionneur du Sénégal

À venir
Jeudi 25 mai
France-Viêt-Nam
Équateur-Arabie Saoudite
Nouvelle-Zélande-Honduras
Sénégal-États-Unis