• Le capitaine de l'Afrique du Sud, Repo Malepe, nourrit encore l'espoir d'une qualification au tour suivant
  • Les Amajita affrontent l'Uruguay, champion d'Amérique du Sud
  • Malepe : "Nous apprenons. Les victoires ne sont pas tout"

Les deux premiers matches de l'Afrique du Sud à la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, ne se sont pas déroulés comme prévu. Les Amajita (les garçons) ont entamé leur parcours par deux défaites à Suwon, 1:2 face au Japon et 0:2 contre l'Italie, et doivent maintenant affronter l'Uruguay, le champion sud-américain, à Incheon. Si la qualification des Sud-Africains paraît compromise, une personne en particulier y croit encore : le capitaine Repo Malepe.

"Je pense que nous avons encore une chance", confirme Malepe auu micro de FIFA.com. "Nous devons être très concentrés, parce que même en jouant bien et en travaillant dur, les résultats n'ont pas été au rendez-vous. La victoire est impérative. Nous allons devoir fournir énormément d'efforts pour remporter les trois points. Avec un peu de chance, nous terminerons meilleurs troisièmes et nous accéderons au tour suivant".

L'Afrique du Sud n'avait plus participé à la Coupe du Monde U-20 depuis Égypte 2009, où elle avait été éliminée en huitièmes de finale, son meilleur résultat dans ce tournoi. "Participer à une Coupe du Monde est très important", poursuit Malepe. "Nous apprenons. Les victoires ne sont pas tout. Nous sommes encore jeunes. Nous devons apprendre et acquérir de l'expérience. Pour nous, c'est un privilège et un honneur d'être ici. Nous devons sans cesse nous remettre au travail".

"Pour les jeunes comme nous, disputer ce genre de tournois est une vitrine exceptionnelle, car il y a énormément de recruteurs" poursuit-il. "De nombreuses équipes s'intéressent aux U-20 parce que c'est à cet âge-là qu'on commence à gagner en maturité. Sur le terrain, nous devons toujours faire preuve d'un comportement irréprochable afin de représenter notre pays du mieux possible".

La tête déjà tournée vers demain 
Le déroulement de la campagne de l'Afrique du Sud en 2009 peut constituer une source d'espoir pour les Amajita. À l'époque, la qualification pour les huitièmes de finale semblait en effet compromise après le nul cruel 2:2 concédé face aux Émirats Arabes Unis et une défaite 4:0 contre la Hongrie… Les Sud-Africains étaient pourtant parvenus à se qualifier en s'imposant 2:0 face au Honduras lors de l'ultime rencontre de la phase de groupes.

"Je pense que nous avons énormément appris durant ce tournoi. J'espère vraiment que nos prochains U-20 se qualifieront et qu'ils pourront vivre ce que nous avons vécu. Pour ma part, je garde espoir, je crois toujours que nous pouvons atteindre le tour suivant" martèle-t-il.

Inévitablement, un jeune joueur qui dispute une Coupe du Monde se retrouve soudainement sous les feux des projecteurs. Malepe reste malgré tout suffisamment lucide pour évoquer l'avenir du football sud-africain. "Cela faisait un petit temps que nous ne nous étions pas qualifiés pour cette Coupe du Monde, mais je suis convaincu que nos U-17 et U-18 travailleront encore plus dur pour que l'Afrique du Sud dispute le prochain tournoi, pour que la prochaine génération puisse vivre ce que nous vivons en ce moment."