• Après quatre ans d'attente, la France, championne du monde U-20 en 2013 et championne d'Europe U-19 en titre, souhaite étoffer son palmarès
  • Les États-Unis, champions de la CONCACAF, feront leur entrée en lice contre l'Équateur
  • Le Viêt-Nam disputera son tout premier match en Coupe du Monde U-20 face à la Nouvelle-Zélande

Comme pour faire oublier son absence de Nouvelle-Zélande 2015, deux ans après avoir soulevé le trophée en Turquie, la France s'est imposée en finale de l'UEFA EURO U-19 2016. Désormais, les Bleuets veulent étendre leur domination au reste du monde. Toutefois, le Honduras, premier adversaire des Français, n'a rien d'une victime expiatoire. En s'appuyant sur l'organisation et le courage qui sont désormais leur marque de fabrique, les jeunes Honduriens ont atteint la finale du Championnat U-20 de la CONCACAF. À présent, ils visent ouvertement une place en huitièmes de finale de l'épreuve suprême U-20, ce qui serait une grande première pour eux.

Du côté d'Incheon, les États-Unis, champions de la CONCACAF en titre, donneront la réplique à l'Équateur, finaliste malheureux du grand rendez-vous continental en Amérique du Sud. Pour s'adjuger leur premier titre régional à ce niveau, les Américains ont dû se débarrasser de leur grand rival mexicain. Tout porte donc à croire qu'il faudra compter avec les Stars and Stripes cette année. L'autre rencontre au programme du Groupe F, Arabie Saoudite-Sénégal, débutera dans la foulée. La dernière affiche de la journée mettra aux prises le Viêt-Nam, nouveau venu à ce niveau, et la Nouvelle-Zélande. 

Les matches
Groupe E : France-Honduras | Viêt-Nam-Nouvelle-Zélande
Groupe F : Équateur-États-Unis | Arabie Saoudite-Sénégal

Quatre choses à savoir

1 La France devra se passer des services de Kylian Mbappé et d'Ousmane Dembélé, deux éléments-clés de son triomphe européen. En leur absence, Jean-Kevin Augustin, un autre pensionnaire de Ligue 1 qui s'est illustré à l'échelle continentale, aura pour tâche de mener la charge à la pointe de l'attaque. La mission s'annonce difficile, car les Bleuets seront désormais attendus au tournant.

2 Les États-Unis ont atteint les quarts de finale à quatre reprises sur les 14 dernières éditions de la Coupe du Monde U-20. Cette année, les internationaux américains sont évidemment bien décidés à renouveler l'exploit. Parmi les joueurs à suivre de près, on trouve Jonathan Klinsmann, très en vue dans le but des Stars and Stripes durant les qualifications. Le capitaine Erik Palmer-Brown s'est également imposé comme l'une des révélations du tournoi.

3 Le Viêt-Nam, qui fait ses premiers pas en Coupe du Monde U-20 en même temps que le Vanuatu, ne compte pas vraiment parmi les ténors de la scène asiatique. Toutefois, les gros investissements réalisés dans la formation ces deux dernières années commencent à porter leurs fruits et tout indique que cette jeune équipe possède les arguments pour provoquer quelques surprises en République de Corée.

4 Si les Vietnamiens ou leurs homologues océaniens se sentent quelque peu intimidés à la perspective de découvrir la scène mondiale, ils seraient bien inspirés de prendre exemple sur le Sénégal, qui avait atteint les demi-finales pour sa première participation, il y a deux ans en Nouvelle-Zélande.