• Moussa Ba est en République de Corée le seul rescapé du groupe sénégalais de Nouvelle-Zélande 2015
  • Le milieu de terrain avait disputé trois matches à élimination directe il y a deux ans
  • Le Sénégal a rendez-vous avec les États-Unis à Incheon

Le beau parcours du Sénégal jusqu’en demi-finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Nouvelle-Zélande 2015 était complètement inattendu sur le papier. Aucune équipe depuis le Ghana, en 1993, n’était en effet parvenue à atteindre le dernier carré dès sa première participation au tournoi. Deux ans ont passé et le pays d’Afrique de l’Ouest semble en mesure de remettre ça, en République de Corée, après avoir confortablement disposé de l’Arabie Saoudite (2:0) pour son entrée en lice dans le Groupe F.

Les Lionceaux n’ont pourtant presque rien à voir avec ceux qui avaient tracé leur route jusqu’en demi-finale, via Hamilton, Auckland et Wellington, avant de finalement terminer à la quatrième place de la compétition. Il ne reste en fait dans le groupe actuel qu’un seul rescapé de cette épopée néo-zélandaise : Moussa Ba. "Les deux équipes sont très fortes", confie le jeune joueur à FIFA.com avant une séance d’entraînement à Incheon. "Mais ce groupe a quelque chose de spécial, plus encore que l’autre. Il est légèrement au-dessus."

Cela sonnera sûrement comme un avertissement pour toutes les autres équipes. Personne, en tout cas, n’est mieux placé que lui pour effectuer la comparaison. Mais quel est donc ce "petit plus" du cru 2017 par rapport à celui d’il y a deux ans ? "Comme celui-ci, le premier avait un bon état d’esprit et de bons joueurs", répond Ba. "Mais en comparant poste par poste, vous verrez que le onze-type de cette année a plus de potentiel et de qualité que le précédent."

L'exemple Xavi
Ibrahima Niane, Cavin Diagne, Ibrahima Ndiaye, Aliou Badji et Krepin Diatta ont ainsi posé pendant tout le match de gros problèmes à la défense saoudienne, tandis que celle du Sénégal a su rester solide et bien organisée. "Notre défense est très bonne et il en va de même pour notre milieu de terrain et notre attaque", estime Ba. "Le point fort de cette équipe est l’attaque. Nos buteurs sont de grands joueurs. C’est une des choses qu’elle a en plus par rapport à celle de 2015."

"Nous savons tous que les États-Unis sont très bons, comme nous", ajoute-t-il en se projetant sur le prochain match face aux champions de la CONCACAF. "Nous avons conscience de nos qualités. Nous pouvons réaliser de grandes choses lors de cette Coupe du Monde."

Le Sénégalais n’hésite pas une seconde lorsqu’on lui demande quels sont ses modèles : "Mon joueur préféré, depuis mon jeune âge, a toujours été Xavi Hernandez. Je joue défenseur central ou milieu de terrain, mais c’est lui que j’aime le plus ! C’est le joueur le plus intéressant à regarder." On lui rappelle alors que Xavi a disputé avant lui la Coupe du Monde U-20 et qu’il en a même soulevé le trophée en 1999. "Vraiment ? J’espère faire comme lui", glisse Ba avec un sourire contagieux.