• Le président des supporters zambiens Peter Makembo est pasteur de profession
  • Il utilise "un 4-2-4 tambour et soutien" pour encourager son équipe
  • Il espère trouver encore plus de supporters derrière lui au moment d'affronter l'Allemagne

Depuis le début de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, les tambours jouent un rôle prépondérant en tribunes. Et dès que la Zambie est sur le terrain, l'élément sonore prend une dimension supplémentaire. Tout au long des 90 minutes, Peter Makembo chante inlassablement "Let's go Zambia, let's go", un tambour attaché autour du cou.

Le président de la Fédération zambienne des fans de sports ne s'imagine pas un instant ailleurs qu'en première ligne. "Quoi qu'il arrive sur le terrain, les joueurs peuvent lever les yeux vers les tribunes et voir un grand bonhomme qui donne le rythme. Et tout ce qui l'intéresse, c'est la victoire", confiait-il à FIFA.com quelques minutes après la brillante victoire (4:2) sur l'Iran.

Vêtu aux couleurs de son pays, Makembo a mis au point un système qu'il a lui-même baptisé "4-2-4 tambour et soutien". Il prend son rôle de supporter en chef très au sérieux et juge son influence essentielle. "En football, le 12ème homme est souvent très important", souligne-t-il dans les travées du stade de la Coupe du Monde de Jeju.

"Quand le 12ème homme s'endort, c'est là que les problèmes commencent. Nous devons faire en sorte que ça n'arrive pas. Nous sommes là pour leur donner ce petit plus, ce surcroît d'énergie que seuls les supporters peuvent apporter", poursuit-il. "La plupart des fans ont tendance à se laisser abattre quand leur équipe se retrouve en difficulté. Tout le monde a envie de voir son équipe gagner. C'est la raison pour laquelle il faut injecter encore davantage de force et de rythme quand les choses tournent mal sur le terrain."

La foi en ses Young Chipolopolo 
Maintenir ce chant de quatre secondes actif pendant l'intégralité du match n'est pas un mince exploit mais Makembo a un petit secret : en tant que pasteur, il lui arrive souvent de donner de la voix à l'église. À l'image de son engagement religieux, il suit son équipe aux quatre coins du monde. "Partout où l'équipe de mon pays se déplace, je la suis", dit-il avec passion.

Il devrait donc se trouver en Algérie, où la Zambie disputera prochainement un match de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA™. "Pour moi, le football est une nourriture. Je dors avec le football, je me réveille avec lui. C'est ma nature. Quand il ne se passe rien, j'ai l'impression que quelque chose me manque."

Makembo espère trouver encore plus de supporters derrière lui au moment d'affronter l'Allemagne à Jeju. Après avoir été sacrés champions d’Afrique sur leurs terres au mois de mars, les Young Chipolopolo sont désormais tout près de réaliser la meilleure performance de leur histoire en Coupe du Monde U-20. Alors que le prochain défi se profile à l'horizon, l'homme d'église a un message simple à adresser à ses héros : "Jouez jusqu'au bout. Tant que Dieu ne l'a pas décidé, rien n'est fini".