• Six équipes des groupes C et D disputeront les huitièmes de finale
  • Le Portugal et le Costa Rica ont composté leur billet dans la douleur
  • L’Italie et le Japon se qualifient tous les deux après leur match nul 2:2

LE FILM DE LA JOURNÉE – Quatre équipes ont composté leur billet, dans la douleur pour deux d’entre elles, pour le prochain tour de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017. Elles rejoignent ainsi les deux équipes déjà assurées de disputer les huitièmes de finales, où les groupes C et D seront bien représentés.

Après avoir concédé l’ouverture du score en début de match contre l’Iran, le Portugal semblait se diriger tout droit vers la sortie, mais il est parvenu à retourner la situation grâce à une superbe égalisation et une réalisation tardive. Les supporters iraniens y ont tout de même cru l’espace d’un instant, lorsque la Zambie a égalisé face au Costa Rica, mais le but a finalement été refusé pour hors-jeu.

Pendant ce temps-là, le chassé-croisé entre l’Italie et le Japon a accouché d’un nul 2:2 illuminé par Ritsu Doan. L’Uruguay a péniblement assuré sa place au prochain tour face à une Afrique du Sud condamnée à faire ses valises.

Les résultats
Groupe C : Portugal 2:1 Iran | Costa Rica 1:0 Zambie
Groupe D : Japon 2:2 Italie | Uruguay 0:0 Afrique du Sud

Trois moments-clés
Sacré numéro : Diogo Goncalves a brillé jusque-là en République de Corée. Son pied magique a fait vivre un calvaire aux défenses adverses, à la peine face à ses centres assassins et ses passes en profondeurs millimétrées. Le Portugal n’a cependant pas été capable de convertir ses occasions. Le porteur de l’emblématique numéro 7 de Cristiano Ronaldo s’est donc mué de passeur en buteur, avec une magnifique frappe enroulée en lucarne qui a mis les siens sur la voie du prochain tour.

Pineda, le sauveur : la Zambie ne manque pas de qualités offensives, l’Iran peut en témoigner, mais elle est tombée sur un os en la personne du Costaricain Erick Pineda. Le gardien de but a sorti une prestation digne de la star des Ticos Keylor Navas en repoussant les uns après les autres tous les tirs adverses, recevant même à l’occasion l’aide de ses montants. Il n’a été battu qu’à une seule reprise, mais l’arbitre assistant vidéo est venu à sa rescousse en signalant un hors-jeu de Patson Daka.

En l’honneur des absents : alors que l’Italie et le Japon ont tous les deux prolongé leur aventure en République de Corée, deux adversaires ont profité de l’occasion pour rendre hommage à ceux qui ne pourront pas les accompagner. Giuseppe Panico a foncé vers le bord du terrain, après son but, pour brandir le maillot de Nicolo Barella, qui s’est fracturé la main contre l’Afrique du Sud. Ritsu Doan en a fait de même en dédiant son deuxième but splendide à Koki Ogawa, victime d’une rupture des ligaments du genou face à l’Uruguay.

Entendu…
"Ils ont des joueurs dangereux, comme Lee et Paik. Nous les connaissons pour les avoir affrontés en février au Portugal. Ils sont dynamiques, bien organisés et nous savons que certains de leurs joueurs évoluent dans des grands clubs européens. Ce sera donc un bon match, dans une bonne ambiance, et nous essaierons de l’emporter" - Peixe, sélectionneur du Portugal, avant d’affronter la République de Corée

À venir
Mardi 30 mai
République de Corée-Portugal

Mercredi 31 mai
Zambie-[3ème A/B/F]
Uruguay-[3ème B/E/F]

Jeudi 1er juin
[1er E]-Italie