À quelques jours du coup d’envoi de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, FIFA.com vous livre quelques statistiques intéressantes sur République de Corée 2017 et l’histoire du tournoi.

4 tournois FIFA ont été organisés par la République de Corée jusqu’à présent : la Coupe des Confédérations de la FIFA (2011), la Coupe du Monde de la FIFA™ (2002), la Coupe du Monde U-17 de la FIFA (2007) et la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Seuls deux autres pays peuvent se targuer d’avoir accueilli les quatre tournois FIFA de football masculin à onze : le Japon et le Mexique.

674 joueurs ayant disputé la Coupe du Monde U-20 ont ensuite goûté à la Coupe du Monde de la FIFA™ chez les seniors, tandis que 32 ont soulevé le trophée mondial. Parmi ceux-ci, dix joueurs ont remporté les deux tournois : Bebeto, Iker Casillas, Dida, Dunga, Jorginho, Diego Maradona, Carlos Marchena, Muller, Claudio Taffarel et Xavi Hernandez.

90 pays différents ont participé à la Coupe du Monde U-20 tout au long des 21 éditions qui ont eu lieu depuis 1977. Deux nations, le Vanuatu et le Viêt-Nam, feront leurs grands débuts cette année en République de Corée. Coïncidence, les deux néophytes proviennent des mêmes régions que les deux pays qui avaient signé leur première apparition lors de Nouvelle-Zélande 2015 : les îles Fidji (Océanie) et Myanmar (Asie du Sud-Est).

14 secondes, c'est le temps qu’il a fallu au Nigérian Monday Odiaka pour inscrire le but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde U-20, contre le Canada en 1985. Son compatriote John Owoeri occupe la deuxième place de ce classement, avec 4 petites secondes de plus. Imbattable à première vue, ce record pourrait toutefois tomber cette année, puisque les récentes modifications concernant le coup d’envoi permettent désormais aux joueurs de tenter leur chance directement depuis le rond central.

13 buts ont été inscrits dans le match le plus prolifique de l’histoire de la Coupe du Monde U-20, à savoir la victoire 10:3 du Brésil sur la République de Corée à Malaisie 1997. À cette occasion, les futurs joueurs de la Seleção Fernandão et Zé Elias avaient chacun signé un doublé, tandis qu’Adailton avait fait mouche à six reprises en l’espace de 39 minutes. Trois jours plus tard, le Brésil avait de nouveau marqué dix buts, balayant la Belgique 10:0. C’est à ce jour le plus large succès dans l’histoire de cette épreuve.

11 buts lors de l’édition 2001 ont non seulement permis à Javier Saviola de remporter le Soulier d’Or adidas, mais également d’établir un record qui tient toujours. Cette année-là, les prouesses de l’attaquant argentin avaient largement contribué au sacre de l’Albiceleste, qui a signé le nombre record de 27 buts sur l’ensemble du tournoi. Saviola reste le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde U-20.

8 éditions de la Coupe du Monde U-20 se sont déroulées avec Les Scheinflug sur le banc de l’Australie. Les autres entraîneurs spécialistes de l’épreuve sont José Pekerman, qui a gagné trois des quatre Coupes du Monde U-20 qu’il a disputées à la tête de l’Argentine, Berti Vogts, Carlos Queiroz, Raymond Domenech et Ange Postecoglou.

0 aucun entraîneur étranger n’a jamais remporté une Coupe du Monde U-20. En effet, les 20 entraîneurs victorieux étaient à chaque fois natifs du pays sacré champion.

6 sacres en Coupe du Monde U-20 (1979, 1995, 1997, 2001, 2005 et 2007) font de l’Argentine la nation la plus titrée dans le tournoi. Suivent le Brésil (5) et le Portugal (2), qui sont les deux seuls autres pays à avoir soulevé le trophée plus d’une fois. Vainqueur en 2009, le Ghana est la seule nation africaine à avoir inscrit son nom au palmarès de l'épreuve.

5 Coupes du Monde U-20 consécutives se sont déroulées en l’absence du tenant du titre. Victorieuse en 2015, la Serbie n’est pas parvenue à se qualifier et ne sera donc pas du voyage en République de Corée. La même mésaventure était arrivée à la France en 2015, au Brésil en 2013, au Ghana en 2011 et à l’Argentine en 2009.