• Pour la première fois de son histoire, l'Italie sera présente en demi-finale de la Coupe du Monde U-20
  • Le succès en quart de finale face à la Zambie doit beaucoup à Federico Dimarco
  • Sorti du banc, l'arrière latéral a égalisé puis donné une passe décisive sur le dernier but

Pour la première fois de son histoire, l'Italie sera présente en demi-finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA grâce à un succès (3:2) sur la Zambie en quart de finale. Avec un but de retard et un joueur de moins à la pause, les Italiens semblaient pourtant en bien mauvaise posture. Mais l'entrée en jeu de Federico Dimarco en défense a fait basculer le sort de la partie.

Longtemps incapables de contenir les assauts zambiens, les Azzurrini ont soudain repris confiance. Les arrêts d'Andrea Zaccagno leur ont permis de rester dans le match et un somptueux coup franc a ensuite suffi à arracher la prolongation. Un but sur corner plus tard, la qualification avait changé de camp. Arrivé en Asie le 30 mai, Dimarco a relancé son équipe.

"Heureusement, il a résolu nos problèmes tactiques. À ce moment-là, la défaite paraissait inévitable", confie le sélectionneur Alberico Evani à l'issue de la rencontre. "Il nous a rejoints il y a cinq jours. Auparavant, il était à Empoli mais nous sommes très heureux de pouvoir compter sur lui. Nous le connaissons bien. L'an dernier, il a marqué quatre buts pendant l'Euro. Sa technique lui permet de frapper le ballon avec beaucoup d'assurance, comme nous l'avons vu aujourd'hui. Bravo à lui et à toute l'équipe, qui n'a jamais renoncé."

Engagé dans la lutte pour le maintien en Serie A, Dimarco n'a pas pu empêcher le club toscan auquel il était prêté d'éviter le pire, pendant que ses coéquipiers attendaient son arrivée en Asie. "Mon club avait besoin de moi", glisse Dimarco au milieu d'un vestiaire très agité. "J'ai dû me contenter de suivre les matches de chez moi. Heureusement, notre aventure n'est pas encore terminée et nous pouvons encore réussir quelque chose d'intéressant."

Déjà ,contre l'Angleterre...
Après 75 minutes en infériorité numérique, les Italiens ont démontré qu'il faudrait compter avec eux jusqu'au bout. "Notre équipe ne manque pas de courage. C'est très dur de disputer presque tout un match à dix. Mais nous avons obtenu un résultat positif car nous sommes restés soudés", estime Dimarco. "Nous sommes liés. Nous jouons ensemble depuis longtemps et nous sommes de vrais amis."

Ses qualités sur coups de pied arrêtés n'étaient déjà pas passées inaperçues lors de l'UEFA EURO U-19 l'année dernière. Une fois de plus à Suwon, Dimarco a fait la différence. "Pendant la pause qui a précédé la prolongation, j'ai dit à mes coéquipiers : 'On va marquer. Ça ne se jouera pas aux tirs au but'. J'avais raison !"

Les prochains adversaires de l'Italie savent mieux que quiconque qu'ils auront intérêt à se méfier de ce latéral aussi décisif qu'imprévisible. Un doublé de Dimarco - dont un but sur coup franc - avait interrompu le parcours de l'Angleterre au stade des demi-finales de l'épreuve continentale...