• Près d’un millier de volontaires contribuent au succès de l’organisation de République de Corée 2017
  • Les volontaires sont issus de différents milieux et classes d’âge, apportant ainsi une vaste expérience
  • Certains participent à leur troisième tournoi de la FIFA en tant que volontaires 

Comme tous les tournois internationaux, République de Corée 2017 est rendu possible par les efforts et le soutien indéfectible de près d’un millier de volontaires.

Le Comité organisateur local de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017 (KLOC) a retenu 980 personnes parmi environ 2 625 candidatures. La sélection a été particulièrement drastique à Suwon, où est basé le KLOC, avec un taux d’acception de seulement 20 %. Près de 200 volontaires sont en poste, dans chacune des villes hôtes, depuis la fin du mois de mai et le coup d’envoi du tournoi, dont ils contribuent au succès grâce à leur travail acharné en coulisses.

"Les volontaires ont tendance à être assez âgés, notamment à Jeju, où la plupart d’entre eux sont des quarantenaires ou des quinquagénaires", explique à FIFA.com Lee Kyungjoon, chargé de la gestion des volontaires au sein du KLOC. "La majorité des candidats étaient étudiants par le passé, mais nous avons reçu pour ce tournoi des candidatures venant de plusieurs classes d’âge. Nous sommes extrêmement reconnaissants envers l’ensemble de nos volontaires. Ils ont dû suivre trois séances de formation très intenses et contribuent grandement à l’organisation du tournoi."

Lim Euisoon, 71 ans, est l’un des plus vieux volontaires de l’équipe. Retraité depuis 2003 de la fonction publique, il a cumulé depuis plus de 4 500 heures de volontariat. Il œuvre à Incheon aux côtés de sa femme, Song Hyunja, et de son fils, Lim Youngrim. 

Enseignant de 34 ans, Kim Kwanwoo a travaillé comme stadier lors de la Coupe du Monde de la FIFA Corée/Japon 2002™, puis à l’accueil au stade, cinq ans plus tard, à l’occasion de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, République de Corée 2007. "Grâce à mes expériences de volontariat lors de deux tournois de la FIFA, j’espère contribuer à la réussite de celui-ci", témoigne-t-il. "Contrairement aux premières fois, lorsque j’étais encore étudiant, je compte désormais neuf années d’expérience en tant qu’enseignant. J’ai un plus grand sens des responsabilités et peux m’adapter plus rapidement aux situations. Ces qualités me permettent de mieux venir en aide aux supporters sur place."

Ancien responsable d’une salle de taekwondo, Han Sangwoo, 41 ans, avait travaillé comme volontaire dans le secteur des transports en 2002 et 2007. Des expériences qui l’ont convaincu d’en faire une carrière. Il s’occupe aujourd’hui, pour son troisième tournoi de la FIFA en tant que volontaire, de la circulation des voitures.

La Vietnamienne Vo Thi Lan Da officie quant à elle en qualité de traductrice, au milieu de ses études en République de Corée. "J’aime suivre une multitude de sports, dont le football", raconte-t-elle. "J’ai participé à de nombreux événements sportifs depuis le début de mes études. Je suis très fière de voir mon pays participer pour la première fois à la Coupe du Monde U-20. La performance de l’équipe a largement pesé dans ma décision de devenir volontaire sur ce tournoi."