• La seconde demi-finale opposera l’Italie et l’Angleterre
• Les Azzurrini se sont qualifiés à 10 contre 11 et atteignent le dernier carré pour la première fois
• L’Angleterre n’avait plus atteint les demi-finales depuis 1993

LE FILM DE LA JOURNEE - La dernière journée des quarts de finale de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017, a livré un scénario à rebondissements et un match au couteau qui ont vu l’Italie et l’Angleterre valider leur ticket pour le dernier carré.

L'Italie disputera la première demi-finale de son histoire dans cette compétition à la faveur d’une victoire épique face à la Zambie. Menés à deux reprises, les Européens ont réussi à arracher la qualification en prolongation après avoir été réduits à 10 en fin de première période, suite à l’exclusion du défenseur Giuseppe Pezzella.

De son côté, l’Angleterre a beaucoup souffert en fin de match face au Mexique mais le gardien Freddie Woodman, bien aidé par sa défense, a permis aux Young Lions de préserver leur but d’avance (1:0) malgré le carton rouge de Josh Onomah à la 73ème minute. On n’avait plus vu l’Angleterre à ce stade de la compétition depuis 1993.

Résultats
Quarts de finale : Italie 3:2 Zambie (ap) | Mexique 0:1 Angleterre

Trois moments-clés
Le traumatisme d’Alberico : Ce n’était pas la première fois que Alberico Evani et Beston Chambeshi, sélectionneurs respectifs de l’Italie et de la Zambie, croisaient le fer en terre sud-coréenne : les deux hommes s’étaient déjà affrontés en tant que joueurs lors du Tournoi Olympique de Football Masculin, Séoul 1988. À cette occasion, les Africains avaient battu les Européens 4:0. Alors, lorsque Patson Daka a ouvert la marque dès la quatrième minute, des gouttes de sueur ont commencé à perler sur le front du technicien italien. "J’ai pris peur et de vieux souvenirs ont refait surface", a-t-il révélé en conférence de presse. De vieux démons finalement balayés par l’engagement total de ses joueurs. "Lorsque j’ai vu les garçons se donner à fond sur le terrain, ces mauvais souvenirs se sont évanouis".

Continuité néo-zélandaise : Comme ce fut le cas lors de la dernière Coupe du Monde U-20 en Nouvelle-Zélande, trois des quarts de finale sont allés jusqu’en prolongation. Des rencontres équilibrées, certes, mais pas fermées pour autant : les quatre demi-finales ont accouché de 13 réalisations, soit une moyenne de 3,25 buts par match !

Riccardo répare tout : Après avoir manqué un but tout fait à 1:0 pour la Zambie, Riccardo Orsolini s’est pris la tête entre les mains pour exprimer son incrédulité en revoyant l’action sur l’écran géant. Heureusement, le milieu de terrain s’est racheté en seconde période en égalisant d’un puissant coup de tête. Plus tard, fou de joie après son magnifique coup franc synonyme d’égalisation à 2:2, le défenseur Federico Dimarco s’est précipité jusqu’au piquet de corner pour le faire tomber d’un splendide tacle glissé. Orsolini, l’un des meilleurs buteurs de la compétition avec 4 buts, a a ramassé le piquet puis l'a remis en place en prenant soin de bien emmancher ses différentes sections.

Entendu...

"Mon principal atout ? C'est mon physique ! J'ai une bonne tête, non ?" -  Freddie Woodman, gardien de l'Angleterre 

À venir
Jeudi 8 juin
Italie-Angleterre