• L’Italie et l’Uruguay se disputeront la troisième place en République de Corée
  • Riccardo Orsolini espère s’adjuger le Soulier d’Or adidas
  • Les deux équipes se sont déjà affrontées dans le Groupe D au début du tournoi

L’Italie et l’Uruguay seront bien sur le terrain ce dimanche 11 juin, dernière journée de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017. Ils ne disputeront cependant pas le match dont ils rêvaient sûrement en débarquant à en République de Corée il y a un mois.

Quelques heures avant la finale entre le Venezuela et l’Angleterre, Italiens et Uruguayens seront de nouveau face à face, à l’occasion cette fois du match pour la troisième place.

Les deux équipes se sont déjà affrontées lors de leur entrée en lice dans le Groupe D, au sein de cette même enceinte où prendra fin leur aventure en République de Corée. Un coup franc surpuissant de Rodrigo Amaral en fin de match avait permis ce jour-là aux Sud-Américains de s’imposer sur la plus petite des marges. Qu’en sera-t-il dimanche avec une médaille de bronze à la clé ?

"Nous avons réalisé un grand tournoi", a souligné le sélectionneur uruguayen, Fabian Coito, après la défaite aux tirs au but de son équipe, en demi-finale, contre le Venezuela. "Ce fut une bonne expérience pour ces jeunes joueurs. Nous avons vécu de très bons moments, lors de plusieurs rencontres, et nous avions un pied en finale jusqu’à la dernière minute. Nous sommes très tristes, mais il faut continuer à se battre", insiste-il. "C’est vrai, personne ne veut disputer le match pour la troisième place. Mais il faut s’y préparer, se concentrer sur cette rencontre que nous ne nous attendions pas à jouer et tout faire pour la remporter."

Les Uruguayens peuvent se réjouir de leurs statistiques défensives. Ils n’avaient en effet pas concédé le moindre but, sur les terrains coréens, jusqu’à leur quart de finale contre le Portugal. "Nous sommes fiers de notre parcours", confirme l’attaquant uruguayen Agustín Canobbio. "Nous avons atteint la dernière journée de la Coupe du Monde U-20. C’est une satisfaction. Il faut désormais continuer à pousser et aller chercher la troisième place. Nous sommes montés en puissance et avons gagné en confiance au cours du tournoi."

Les Azzurrini déjà dans l’histoire
République de Corée 2017 sera quoi qu’il arrive une réussite pour l’Italie, qui n’avait encore jamais atteint le dernier carré de la Coupe du Monde U-20.

"L’Angleterre méritait de l’emporter", a reconnu le sélectionneur italien Alberico Evani après la défaite de ses joueurs en demi-finale. "Nous n’avions plus les moyens de rivaliser. Nous avons surtout souffert sur le plan physique, ce fut de plus en plus difficile au fil du match. Et ils ont parfaitement su en profiter, grâce à leur jeu de passes bien huilé."

Riccardo Orsolini pourrait monter sur deux podiums protocolaires alors qu’il aborde la dernière journée du tournoi en qualité de meilleur buteur. Mais comme le rappelle son sélectionneur, il faudra composer avec la fatigue à l’issue d’un long mois de compétition. "Nos joueurs se sont bien comportés", juge le technicien italien. "Nous avons évolué avec quasiment les mêmes 11 joueurs tout au long du tournoi, mais nous avons tout donné malgré la fatigue. J’espère que nous terminerons cette compétition en beauté avec une place sur le podium", conclut-il.