• Joshua Sargent égale le record américain de buts en Coupe du Monde U-20 de la FIFA
  • À 17 ans, l'attaquant est le benjamin de l'équipe
  • Il s'exprime sur son record, sur son arrivée dans l'équipe et sur sa source d'inspiration

Il y a un peu moins d'un mois, Joshua Sargent était au Panama, où il aidait les États-Unis à se qualifier pour la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Inde 2017 lors du championnat de la CONCACAF. Aujourd'hui, il est en République de Corée, où il vient d'égaler le record de buts inscrits par un joueur américain en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, avec quatre réalisations en quatre matches.

Le but du record n'a rien d'un chef-d'œuvre - une légère déviation à une volée de Justen Glad -, mais il a eu le mérite de se trouver au bon endroit au bon moment pour mettre les siens sur la voie d'une victoire impériale face à la Nouvelle-Zélande en huitième de finale. Plus tôt dans le tournoi, il est devenu le plus jeune buteur américain de l'histoire de la compétition, en signant trois réalisations.

"Je suis très heureux, bien sûr, mais je ne suis pas là pour tirer la couverture à moi, je suis là pour aider l'équipe à gagner", réagit Sargent au micro de FIFA.com après le 6:0 infligé aux Kiwis. "C'est parce que nous nous sommes tous donnés à fond que nous l'avons emporté de si belle manière."

Une passion familiale
Avec quatre réalisations, Sargent rejoint Jozy Altidore (2007), Eddie Johnson (2003) et Taylor Twellman (1999) sur la liste des meilleurs buteurs américains de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. "C'est vrai que les déplacements m'ont épuisé, mais j'aime le football et je ne compte pas m'arrêter", annonce l'attaquant. "Tout ce que je veux, c'est continuer de progresser. Je savais que j'allais me trouver face à des joueurs plus physiques, plus puissants et plus rapides, alors je dois me montrer plus vif sur mes touches de balle. Mais je suis prêt à tout affronter."

Le joueur de 17 ans a déjà impressionné par ses appels de balle, une qualité qui n'a rien d'étonnant quand on apprend d'où il tire son inspiration. "J'adore Robert Lewandowski, c'est mon modèle. J'espère lui ressembler un jour", confie-t-il, avant d'évoquer l'autre raison de sa motivation : "Mes parents jouaient, eux aussi, au football à l'université. Ma sœur ainée et ma sœur cadette jouent également. Nous avons le foot dans le sang, c'est une passion familiale."