La création d’une Coupe du Monde Féminine des Clubs de la FIFA et la mise en œuvre des dix principes clés pour le développement du football féminin ont figuré parmi les principaux points à l’ordre du jour de la Task Force de la FIFA pour le football féminin, qui s’est réunie ce 10 février 2015 au siège de la FIFA à Zurich.

Moya Dodd, présidente de la task force et membre cooptée du Comité Exécutif de la FIFA, a réuni le groupe de travail afin de continuer les discussions initiées il y a un an lors de la première séance de la task force. La création de la task force a été annoncée par le Président Blatter en octobre 2013, celle-ci ayant pour objectif d’identifier et d’établir des priorités pour le développement du football féminin.

Au cours de la séance de ce 10 février, la task force a discuté de concepts possibles permettant la création d’une Coupe du Monde Féminine des Clubs de la FIFA, avec en ligne de mire l’organisation d’une toute première édition en 2017. Dans le cadre de la proposition, la task force a noté l’importance de la création d’une telle compétition afin de mettre en lumière chaque année le football féminin de haut niveau et ainsi encourager les clubs, les confédérations et associations membres à renforcer le football de clubs et les structures de clubs dans leur région respective.

Il reviendra désormais à la Commission du Football Féminin et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ d’étudier la proposition lors de sa séance du 11 février, et de la soumettre sous une forme appropriée au Comité Exécutif de la FIFA, qui est l’organe responsable de la prise de décisions finales eu égard à la création de nouvelles compétitions. La prochaine séance du Comité Exécutif aura lieu les 19 et 20 mars 2015.

Les membres se sont vu présenter un rapport sur la mise en œuvre des dix principes clés pour le développement du football féminin, initialement présentés par la task force au Comité Exécutif de la FIFA, puis au 64ème Congrès de la FIFA à São Paulo, qui les a approuvés.

"L’approbation des dix principes clés par le Congrès de la FIFA en juin dernier a marqué une étape majeure pour le développement du football féminin", a déclaré Moya Dodd. "Ces principes ont posé les fondations sur lesquelles nous pouvons construire, et envoyer un message clair aux confédérations et associations membres sur ce que la FIFA attend d’elles en vue de continuer à développer la discipline. La FIFA prend également des mesures concrètes, par exemple en doublant les fonds de développement alloués au football féminin pour le cycle 2015-2018, et désormais, des avancées sont réalisées en vue de la création d’une Coupe du Monde Féminine des Clubs de la FIFA. Tous nos efforts doivent aller dans la même direction afin d’impliquer toujours plus de femmes sur les terrains, mais aussi hors du terrain."

Le futsal, la professionnalisation du football féminin, les licences de clubs, les questions médicales et les stratégies en vue d’accroître le nombre de femmes entraîneurs figuraient parmi les autres sujets abordés lors de cette séance.

La séance du 10 février a compté parmi ses participants :

Présidente
Moya Dodd, membre cooptée du Comité Exécutif de la FIFA

Membres
Junko Imai, membre de la Commission du Football Féminin de l’AFC et vice-présidente de la Commission du Football Féminin de la Fédération Japonaise de Football 
Fran Hilton-Smith, directrice technique de la Fédération Sud-Africaine de Football 
Nicola Demaine, responsable du développement du football féminin pour la Confédération Océanienne de Football 
Vera Pauw, instructrice FIFA pour le football féminin

Administration de la FIFA
Niclas Ericson, directeur de la division Télévision 
Marco Villiger, directeur des Services juridiques
Thierry Weil, directeur de la division Marketing
Tatjana Haenni, directrice adjointe de la division Compétitions chargée du football féminin