Le coup d'envoi de la Coupe du Monde de la FIFA, Canada 2015™ n'est plus très loin et les joueuses engagées profitent également des derniers matches avec leurs clubs respectifs pour engranger un maximum de confiance. FIFA.com revient sur les événements marquants de la semaine dans le football féminin.

Les regards étaient tournés vers Berlin et la finale de la Ligue des champions féminine de l'UEFA, qui voyait s'affronter le Paris Saint-Germain et le 1. FFC Francfort. Les Allemandes ont pris le dessus (2:1) grâce à un but à la 92ème minute de Mandy Islacker, entrée en cours de jeu. Marie-Laure Delie (40ème) était auparavant parvenue à répondre à l'ouverture du score pour Francfort de l'inévitable Celia Šašić (32ème). "J'ai encore du mal à réaliser. C'est incroyable. J'ai vu le ballon arriver vers moi et j'ai frappé sans me poser de questions. C'est le plus beau moment de ma carrière", confiait Islacker au coup de sifflet final. Šašić, elle aussi, avait du mal à contenir ses émotions : "Nous avons mis la pression dès le début. Emporter la décision comme ça, juste avant la fin du match, c'est de la folie. Nous sommes tout simplement fières de nous".

Huit internationales françaises, toutes dans les rangs du PSG, ainsi que neuf membres de la Nationalmannschaft, six à Francfort et trois à Paris, ont pris part à cette finale européenne avant de se tourner vers la Coupe du Monde. Celle-ci aura néanmoins lieu sans l'Allemande Fatmire Alushi, pensionnaire du club parisien, qui a déclaré forfait en raison de sa grossesse.

États-Unis : Le trio de tête perd des plumes
Même en l'absence des internationales américaines, la NWSL continue de proposer un spectacle alléchant. Lors de la cinquième journée, aucune des trois équipes de tête n'a d'ailleurs connu la victoire. Les Chicago Red Stars, leaders, ont dû se contenter d'un match nul (2:2) sur la pelouse de Houston Dash, de même que Kansas City sur son terrain devant Western New York Flash (0:0). Le week-end s'est encore plus mal passé pour Portland Thorns, battu 1:0 chez les Boston Breakers. Cette contre-performance permet à Washington Spirit de s'emparer de la deuxième place à la faveur de son succès 1:0 aux dépens du FC Sky Blue.

Le podium : Chicago Red Stars (11 points), Washington Spirit, Kansas City (10)

Suède : Le tenant du titre s'échappe
Le FC Rosengård, leader de la Damallsvenskan, présente un bilan de six victoires en autant de matches. Contre leur plus proche poursuivant, Eskilstuna United DFF, Marta et ses coéquipières ont certes été menées au score mais sont parvenues à renverser la situation (2:1). La Brésilienne, quintuple Joueuse Mondiale de la FIFA, a égalisé pour son équipe, qui possède dorénavant six points d'avance sur son adversaire du jour. La défaite d'Eskilstuna a fait les affaires de Kristianstads DFF, qui est remonté à la deuxième place grâce à sa victoire 2:1 contre Mallbackens IF Sunne.

Le podium : FC Rosengård (18 points), Eskilstuna United DFF, Kristianstads DFF(12)

Japon : statu quo au sommet
Le NTV Beleza demeure la seule formation encore invaincue après neuf journées. Deuxième, il s'est imposé sans trop de difficultés à Iga Kunoichi (2:0). JEF United, en revanche, a enregistré sa première défaite de la saison dans l'antre du leader INAC Kobe Leonessa, qui l'a emporté 4:3. En raison de la large victoire (6:1) de Vegalta Sendai contre Yunogo Belle, United a même perdu sa place sur le podium. Les Urawa Red Diamonds Ladies, tenantes du titre, ont pour leur part dominé la lanterne rouge Speranza 1:0 mais demeurent engluées en milieu de tableau.

Le podium : INAC Kobe Leonessa (24 points), NTV Beleza (23), Vegalta Sendai (18)