À la Grenade, le football est en plein renouveau. Cette fois, les changements ne concernent pas le terrain ou même le domaine technique, mais les bureaux de la Fédération grenadienne de football. Au milieu des photocopieuses et des machines à café, un nouveau visage a fait son apparition. Malaika Church, 30 ans, occupe le poste de secrétaire générale par intérim de l'association depuis cet été. Elle entre donc dans le cercle très fermé des femmes qui exercent de hautes fonctions au sein des 209 associations membres de la FIFA.  

"Elle a très envie d'apprendre. Elle travaille dur et elle est très impliquée", explique le président de la Fédération Cheney Joseph, ancien capitaine de l'équipe nationale masculine qui chausse encore les crampons de temps à autre, comme en témoigne sa silhouette puissante. Sous son impulsion, Church a réalisé une ascension fulgurante : autrefois simple bénévole, elle se trouve désormais au centre de toutes les décisions importantes pour le football de son pays. La voix du président trahit une immense fierté lorsqu'il parle de sa protégée. "Elle est parfois un peu têtue, il faut bien le reconnaître", glisse-t-il avec un sourire amusé. 

Le président et sa secrétaire générale se sont rencontrés il y a quatre ans, à l'occasion d'une interview accordée à la principale chaîne de télévision grenadienne. La jeune stagiaire au sein de l'équipe de production s'est présentée au premier dirigeant du football national et la jeune femme l'a recontacté quelques mois plus tard pour proposer ses services en tant que bénévole. Church s'est immédiatement investie dans le développement du football féminin. "Elle s'est servie des réseaux sociaux pour susciter l'intérêt du public. Elle a un talent très particulier. Je ne parle pas d'une approche féminine ; elle a quelque chose en plus", insiste Joseph.  

Partie en RP Chine pour y passer sa licence, Church n'a pas tardé à retrouver la GFA, toujours en tant que bénévole. Au service de l'ancien secrétaire général Ambrose Phillip, elle s'est retrouvée cantonnée à des tâches administratives où son talent et ses compétences n'étaient pas correctement exploités. Le président Joseph a profité de la démission de Phillip en mai pour faire bouger les choses, en nommant Church au poste de secrétaire générale par intérim. "Ce rôle lui convenait tout à fait. Si elle reste en place pendant cinq ans, elle peut devenir l'une des grandes dirigeantes du football caribéen."

Un stage, deux mascottes et beaucoup d'idées
En attendant, Church se trouve au Siège de la FIFA à Zurich en compagnie de 34 autres femmes pour assister pendant une semaine au Programme pour le développement du leadership féminin de la FIFA. Cette initiative, qui se déroulera sur neuf mois en partenariat avec la THNK School of Creative Leadership, vise à augmenter le nombre de femmes aux postes de direction dans le football. Cheney regrette évidemment le départ de l'un de ses meilleurs éléments en cette période chargée. La GFA Premier League bat son plein et la Grenade se prépare à accueillir les préliminaires de la CONCACAF pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016 en mars. "Nous sommes très occupés", confirme le président. "Mais je connais Malaika et je sais qu'elle continuera à nous aider depuis Zurich ! Sur le long terme, ce stage nous profitera à tous. Dans l'ensemble, je pense que nous nous en sortons bien." 

La nomination de Church à un poste très en vue n'estque le couronnement d'une implication de plus en plus forte des femmes au sein du football grenadien. Huit femmes arbitres dirigent actuellement des rencontres de l'élite masculine. La GFA prévoit de confier le poste de responsable de la communication à une femme. Elle est également en contact avec les footballeuses les plus expérimentées pour les encourager à se reconvertir dans le domaine technique. "Nous devons dépasser l'idée selon laquelle le football est un sport d'hommes", poursuit Joseph. De son côté, Church fait tout son possible pour dissiper le malentendu. Sa dernière innovation en date ? La création de deux mascottes : Spice et Spicy, un homme et une femme. Ces deux personnages auront pour mission d'élargir les idées des enfants. "On les verra dans des dessins animés et dans des bandes dessinées. Ils s'adresseront surtout aux plus jeunes."   

Avec une locomotive comme Church dans les couloirs de la fédération, le football grenadien n'a pas fini d'aller de l'avant. "Elle fourmille d'idées", conclut le président.