Le premier séminaire régional organisé par la FIFA en Océanie sur le thème du football féminin a eu lieu aux Îles Cook en 2005. Dix ans plus tard, la nation polynésienne héberge un autre événement qui revêtira une importance capitale dans la poursuite du développement de la discipline au sein de la région. La FIFA et l’OFC ont organisé le séminaire de cette semaine pour contribuer à l’établissement d’un bilan et à la création d’une ligne à suivre par la confédération et les associations.

La Secrétaire Générale de la Fédération de Football des Îles Cook (CIFA), Mii Piri, s’est dite honorée d’accueillir des collègues de tout le Pacifique pour évoquer leurs réussites et leurs difficultés dans le projet consistant à attirer les femmes vers le football. "Ici, aux Îles Cook, nous avons nettement augmenté le nombre de pratiquantes au cours des dix dernières années", annonce-t-elle. "Nous offrons plus de programmes que par le passé et nous avons davantage de championnats, mixtes pour certains, qui donnent la possibilité aux femmes de jouer."

Aux yeux de Mii Piri, l’organisation de ce séminaire dans le cadre du Championnat féminin U-17 de l’OFC 2016 confère de l’importance à l’événement et à ses objectifs. "Chacune des équipes participantes aligne des joueuses qui sont passées par les différents programmes proposés dans les associations membres, ce qui montre que nous obtenons des résultats concrets. Pour les Îles Cook et le développement du football féminin ici, nous espérons qu’en plus d’avoir amélioré l’image du jeu, nous avons montré aux jeunes filles du pays que le football peut les mener à quelque chose, qu’elles peuvent représenter leur pays et voyager à travers le monde."

Un potentiel à libérer
Le séminaire régional de développement du football féminin de la FIFA rassemble les CEO ou Secrétaires généraux, les directeurs techniques et les chargés de développement du football féminin de chacune des 11 associations membres de l’OFC. "L’Océanie a fait des progrès ces dernières années en instaurant des programmes sur mesure pour les femmes et les filles", explique Mayi Cruz Blanco, responsable senior de la FIFA en matière de développement du football féminin. "Nous avons notamment assisté à des avancées notables avec des projets consacrés au football de base et la création de championnats de jeunes. En collaboration avec l’OFC, la FIFA cherche à étudier de nouvelles opportunités pour améliorer la compétitivité des associations et concrétiser tout le potentiel du football féminin dans la région."

Prochaine étape capitale dans l’avenir : optimiser les plans de développement actuels et travailler sur les priorités au niveau des associations et de la confédération.

L’ordre du jour de ce séminaire de quatre jours comportera également le statut actuel, le potentiel et l’avenir du développement du football féminin en Océanie, ainsi que certaines tendances à l’échelle internationale. Le football de base, les catégories de jeunes et le développement de championnats seront des thèmes clés. Menés en collaboration entre la FIFA et l’OFC, les plans de développement des associations membres pour la période 2015-2018 seront évoqués, tout comme la création d’une vision partagée pour le football féminin en Océanie. Le séminaire visera également à fournir aux associations membres de la région différents outils qui les aideront à planifier et suivre l’évolution.

Les sessions seront animées par le consultant de la FIFA Ebru Koksal et l’instructrice de football féminin de la FIFA Hesterine De Reus.