Le site Internet de la Fédération américaine a qualifié de cauchemar la demi-finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Chine 2007™, dans laquelle Marta a tenu le rôle de bourreau. La Brésilienne n'avait alors que 21 ans mais assez pour bluffer la planète football en livrant une démonstration magistrale, couronnée par un doublé. Dribbles, créativité, puissance… toute la palette technique y était.

"Mon meilleur souvenir de la Coupe du Monde Féminine est notre victoire sur les États-Unis en demi-finale de l'édition 2007", confirme Marta à FIFA.com. "Nous avons très bien joué et notre succès a été très important pour le Brésil. Nous avons contrôlé la rencontre de bout en bout."

"Nous étions chargées d'adrénaline à l'idée d'affronter ce formidable adversaire, car nous voulions à tout prix disputer notre première finale de Coupe du Monde", poursuit la pensionnaire du club suédois de Rosengard. "Le match a été électrique, historique."

Les Canarinhas ont dominé dès l'entame. Un but contre son camp de Leslie Osborne a ouvert le score et Cristiane a inscrit le 3:0. Marta s'est chargée du reste.

"Le plus beau"
L'une de ses victimes, Carli Lloyd, se souvient bien de cette soirée : "Marta a ébloui le stade. Je l'ai toujours admirée, c'est la meilleure joueuse du monde en termes de technique, de présence et de domination". Ce 4:0 a marqué une série de premières : premier revers encaissé dans le temps réglementaire par les Stars and Stripes en 51 matches, premier échec avec Greg Ryan sur le banc et plus grande défaite de l'histoire du football féminin américain.

Marta a évolué à sa guise pendant 90 minutes. Son premier but est arrivé du côté droit, un tir rageur et puissant du pied gauche. Le deuxième a été magique, au point qu'elle en a dansé la samba devant une Tina Ellertson éberluée (75ème minute). "Ce jour-là, j'ai signé le plus beau but de ma carrière, alors je m'en souviens parfaitement", confie l'attaquante. Elle se réfère à l'estocade finale, qui l'a vue débouler du couloir gauche, éliminer Ellertson d'une aile de pigeon, avant de conclure du droit après un slalom dans la surface.

"Je crois que ce match est non seulement le plus beau moment de ma carrière, mais aussi celui de la sélection brésilienne dans une Coupe du Monde", conclut Marta. "Malheureusement, nous avons perdu la finale contre l'Allemagne." Mais c'est une autre histoire...