Le mois de février aura été particulièrement calme sur le front du football féminin. Le calme avant la tempête, puisque les prochaines semaines seront riches en action pour les clubs et les équipes nationales. L’actualité récente a été dominée par les quadruples championnes olympiques américaines, qui ont décroché avec brio leur billet pour Rio 2016. FIFA.com revient également sur les championnats allemand et australien, et effectue quelques détours à travers le monde.

Équipes nationales
Deux poids lourds à Rio : La hiérarchie a été respectée lors des qualifications de la CONCACAF pour Rio 2016 : le Canada et les États-Unis ont terminé sans surprise aux deux premières places. Championnes olympiques en titre, les Américaines se sont imposées 2:0 en finale face à leurs voisines canadiennes, qu’elles avaient dominées en 2012 à Londres au terme d’une demi-finale riche en suspense et en buts (4:3). Huit équipes ont participé à ce tournoi de qualification aux États-Unis, où le Mexique a mordu la poussière dès la phase de groupes, tandis que le Costa Rica, demi-finaliste, a confirmé les bonnes impressions laissées en Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™. Plus jeune joueuse américaine de la finale de Canada 2015, Morgan Brian a terminé meilleure joueuse du tournoi.

Les trois derniers des 12 billets pour Rio seront attribués au cours des deux premières semaines de mars. Deux d’entre eux iront à l’Asie, où six équipes disputeront jusqu’au 9 mars un tournoi de qualification au Japon, médaillé d’argent de Londres 2012. Un mini-tournoi entre les Pays-Bas, la Norvège, la Suède et la Suisse désignera le même jour le dernier représentant européen.

Clubs
Le Bayern rebat les cartes : De nombreux championnats européens ont repris leurs droits en février, après avoir observé leur traditionnelle coupure hivernale. C'est notamment le cas en Allemagne, où évolue le champion d’Europe en titre, le 1.FFC Frankfurt. Sa domination est cependant mise à mal par le Bayern Munich. Le club bavarois est sur la voie d’un deuxième sacre consécutif, avec dix points d’avance sur Francfort en tête du classement, alors que le cap de la mi-saison vient d’être franchi.

Melbourne City ne perd pas de temps : Melbourne City est entré dans l’histoire en Australie en décrochant la W-League dès sa première participation. Le nouveau club australien y a mis la manière en remportant l’ensemble de ses 14 matches, dont un à l’issue d’une séance de tirs au but. Porté par ses deux recrues vedettes, Kim Little et Jess Fishlock, ainsi que plusieurs internationales australiennes, Melbourne n’a laissé aucune chance au Sydney FC en finale (4:1).

Développement
Alors qu’un mois chargé se profile à l’horizon en matière de développement, février a été marqué par les visites de deux techniciennes d’expérience dans des pays déterminés à consolider les fondations de leur football féminin. L’ancienne sélectionneuse anglaise Hope Powell s’est ainsi rendue en Namibie, où une quarantaine d’entraîneurs ont participé à une formation de la FIFA à Windhoek. La Fédération namibienne a investi de façon significative dans le football féminin au cours des dernières années, en organisant par exemple le Championnat d’Afrique Féminin de la CAF 2014. Au cours de ce tournoi, le pays hôte a signé une belle victoire face à la Zambie. La Mexicaine Andrea Rodebaugh a, quant à elle, partagé son expérience avec la nouvelle génération d’entraîneurs du Belize, à l’occasion d’un séminaire intensif de cinq jours.

Pendant ce temps, quelques-unes des meilleures arbitres au monde ont été désignées pour officier cette semaine lors de la Coupe de l’Algarve. Dix-huit arbitres et assistantes du monde entier ont été sélectionnées pour ce tournoi prestigieux, qui servira également de préparation aux candidates pour la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016 et la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA, Papouasie-Nouvelle-Guinée 2016.

La stat
100 - La défenseuse Becky Sauerbrunn a fêté sa 100ème sélection, devenant ainsi la 35ème Américaine à atteindre cette marque symbolique.

Entendu…
"C’est l’un des tournois les plus difficiles auxquels nous serons jamais confrontées. Si nous allons au bout, nous pourrons peut-être changer profondément le football féminin en Australie" - Lisa De Vanna, capitaine de l’Australie, à propos des qualifications de l'AFC pour le Tournoi Olympique de Football Féminin