En grandissant aux États-Unis durant l'âge d'or du football féminin incarné par Mia Hamm, Michelle Akers, Julie Foudy et d'autres pionnières du ballon rond outre-Atlantique, l'ancienne internationale néo-zélandaise Rebecca Smith était aux premières loges pour témoigner de l'influence que peut avoir le beau jeu sur les femmes et les filles dans le monde entier.

Smith a été capitaine de la Nouvelle-Zélande à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, RP Chine 2007™ et la même année, l'arrière centrale a été nominée pour la récompense de Joueuse Mondiale de la FIFA. Pendant ces 11 années avec les Football Ferns, elle a été sélectionnée 74 fois et marqué six buts. Quand on lui demande quelle influence le football a pu avoir sur sa vie, à commencer par ses années aux États-Unis, Smith est reconnaissante d'avoir eu l'opportunité d'être exposée au football à un si jeune âge.

"Grandir aux États-Unis m'a permis de voir à l'œuvre un certain nombre de joueuses formidables", se souvient Smith. "J'étais présente parmi les 90 000 fans au Rose Bowl pour la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999 gagnée par les États-Unis. La capitaine de cette équipe était Carla Overbeck, avec qui j'ai eu la chance de travailler lorsque je jouais à Duke University. Elle était entraîneur adjointe de notre équipe et je me tournais toujours vers elle quand j'avais besoin d'aide et de conseil."

En tant qu'ambassadrice Live Your Goals, Smith travaille désormais à la promotion de la mission de la FIFA consistant à donner l'opportunité aux filles et aux femmes du monde entier de jouer au football à tous les niveaux. "Le football m'a donné la chance de vivre, de travailler et de voyager dans tellement de pays", raconte-t-elle. "J'ai beaucoup de chance d'avoir pu jouer au foot aux États-Unis, en Suède, en Australie, en Allemagne et en Nouvelle-Zélande, et de prendre part à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA et aux Jeux Olympiques."

Avec l'aide de Smith, la campagne Live Your Goals de la FIFA va tout faire pour que d'ici la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA en 2019, quelque 45 millions de filles et de femmes dans le monde entier jouent au football.