Aux quatre coins du monde, le football féminin compte parmi les disciplines sportives qui se développent le plus rapidement. Cette progression est nourrie par le succès du programme Live Your Goals de la FIFA, introduit en 2011 et ayant pour objectif de donner envie aux femmes et aux jeunes filles de découvrir le football.

Sur la seule année 2015, 50 associations membres de la FIFA ont mis ce programme en œuvre et organisé 144 manifestations regroupant un total de plus de 40 000 joueuses. En 2016 aussi, de nombreux festivals sont prévus. D'autres fédérations ont également décidé de se joindre à cette campagne. Singapour est l'une d'entre elles. "Live Your Goals est un concept très dynamique et rafraîchissant, qui prend des footballeuses comme modèles pour s'adresser aux jeunes filles. C'est un bon moyen de faire mieux découvrir le football féminin aux jeunes", souligne Julie Teo, responsable générale du football féminin et du football de base au sein de la Fédération singapourienne de football (FAS).

Le football féminin est en marche
Dans la cité-État insulaire d'Asie du Sud-Est, le ballon rond version dames est de plus en plus apprécié. En 2000, la fédération nationale a pris sous son aile le football féminin et y a dédié une division en 2004. "Nous avons déjà organisé des festivals pour les jeunes filles. En 2014, nous avons compté 300 participantes, puis 500 en 2015. Nous avons donc décidé d'initier un projet à long terme et nous avons posé notre candidature pour Live Your Goals. Nous allons commencer le programme cette année", explique Teo.

Elle souligne que ce programme peut s'avérer très efficace pour familiariser les femmes et les filles avec le football. "Cette campagne met en avant des modèles féminins. Il est beaucoup plus facile pour les jeunes filles de se sentir concernées face à une figure qu'elles peuvent percevoir comme une mère ou comme une sœur", précise-t-elle. "Elles se sentent à l'aise, surtout si elles n'ont jamais joué au football auparavant. C'est bien qu'il y ait ces modèles pour les enfants, car ces footballeuses sont elles-mêmes passées par là. Elles se souviennent de ce qu'elles ont ressenti la première fois qu'elles ont joué, de leur timidité, de leur manque de confiance en elles. Ce sont les mieux à même d'encourager d'autres jeunes filles. Une fois que nous commencerons à mettre en place cette campagne, nous le ferons dans tout le pays et de plus en plus de gens découvriront ainsi le football féminin à Singapour."

Continuer à progresser
Le football féminin a toutefois encore un long chemin à parcourir à Singapour. Au Classement mondial féminin de la FIFA, l'État insulaire se situe actuellement en 103ème position. L'équipe nationale a participé à trois reprises à la Coupe d'Asie Féminine de l'AFC, en 1991, 2001 et 2003, mais n'est jamais parvenue à aller au-delà du premier tour. Récemment, elle a enregistré une défaite 0:1 contre le Sri Lanka en match amical. "Ce dont nous avons besoin, c'est de développer le football de base, au niveau des écoles, des compétitions nationales, des équipes nationales", réclame Teo. "Il nous faut des entraîneurs et des joueuses, il nous faut l'appui des médias, du marketing. Lorsque je suis revenue à Singapour, j'ai commencé à combler les vides, à mettre en place des structures, notamment les sélections U-14, U-16 et U-19, afin de tracer une voie pour les jeunes joueuses jusqu'à l'équipe nationale A. Les internationales doivent être des modèles, pouvant inciter davantage de jeunes filles à se mettre au football et leur montrer qu'à l'avenir, celles-ci pourraient à leur tour jouer en sélection nationale, ou, après une carrière de joueuse, devenir entraîneur, directrice technique, ou encore physiothérapeute."  

"Pour l'heure, nous avançons petit à petit. Nous débutons tout juste et nous ne voulons pas exercer trop de pression sur les jeunes filles", tempère Julie Teo. "La première étape que nous devons nous fixer, c'est d'être actifs, de bien préparer les équipes, notamment en disputant des matches amicaux et des compétitions régionales, puis au niveau de l'AFC. Nous voulons que nos équipes fassent un parcours raisonnable dans les campagnes de qualification. Notre principal objectif, pour le moment, c'est d'être actifs à l'échelle régionale, puis nous progresserons pas à pas."