Les passagères à destination du Brésil et de la Jordanie sont attendues ! Le mois de mars a été rythmé par une série de qualifications pour deux grandes compétitions internationales. Trois équipes ont validé leur billet pour le Tournoi Olympique de Football Féminin 2016, tandis que neuf autres ont confirmé leur participation à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Jordanie 2016. FIFA.com revient sur les temps forts du mois écoulé.

Équipes nationales
La Suède en route pour Rio : La lutte pour le dernier ticket européen pour Rio 2016 s'est disputé entre la Suède, la Norvège, la Suisse et les Pays-Bas. Le tournoi s'est finalement soldé par la qualification des Tre Kronor. Après avoir dominé la Norvège (1:0) et la Suisse (1:0), les protégées de Pia Sundhage se sont assuré la première place en arrachant le nul (1:1) aux hôtesses néerlandaises lors de la troisième et dernière journée du mini-tournoi de qualification.

Le Japon manque le coche : Dans les préliminaires asiatiques, contre toute attente, le Japon n'a réussi à remporter que deux de ses cinq matches à Osaka. Les Nadeshiko terminent à la troisième place, derrière l'Australie et la RP Chine. Le sélectionneur Norio Sasaki a tiré les conséquences de cet échec en présentant immédiatement sa démission. À l'inverse, les Matildas ont dominé les débats de bout en bout. Elles ont enchaîné les succès face au Japon (3:1), au Viêt-Nam (9:0), à la République de Corée (2:0) et à la RDP Corée (2:1), avant de se mesurer aux Chinoises. Le choc entre les deux meilleures équipes du tournoi s'est conclu sans vainqueur (1:1). Ce résultat fait cependant l'affaire des Australiennes qui, avec 13 points, devancent les Roses d'Acier de deux longueurs.    

Premier tour passionnant en Papouasie-Nouvelle-Guinée : Le tirage au sort du premier tour de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2016 a eu lieu le 17 mars au siège de la FIFA à Zurich. Pays hôte de la compétition, la Papouasie-Nouvelle-Guinée affrontera le Brésil, la Suède et la RDP Corée dans le Groupe A. L'Allemagne, tenante du titre, se mesurera quant à elle au Venezuela, au Mexique et à la République de Corée pour le compte du Groupe D. Finaliste malheureux de la dernière édition, le Nigeria sera aux prises avec l'Espagne, le Canada et le Japon dans le Groupe B. Enfin, les États-Unis rencontreront la France, le Ghana et la Nouvelle-Zélande.

Le casting de Jordanie 2016 se précise : En mars, neuf nouveaux qualifiés sont venus rejoindre les quatre premiers participants à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2016. L'Afrique sera représentée par le Nigeria et le Ghana, ainsi que par le Cameroun, nouveau venu dans cette compétition. Le dernier tour des préliminaires consistait en une série de duels disputés au meilleur des deux manches. Les Black Maidens n'ont fait qu'une bouchée du Maroc (10:0 sur l'ensemble des deux manches), tandis que les Nigérianes (7:0 face à l'Afrique du Sud) et les Camerounaises (6:1 contre l'Égypte) ont également fait parler leur supériorité. Côté sud-américain, le Venezuela, le Brésil et le Paraguay seront au rendez-vous. Les Vénézuéliennes ont bouclé leur parcours en beauté, en s'imposant 1:0 face aux Brésiliennes. Les Paraguayennes ont, quant à elles, décroché la troisième place grâce à un ultime succès 2:1 sur la Colombie. Dans la zone Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, les États-Unis ont encore survolé les débats. Pour la troisième fois de suite, les Stars and Stripes se sont adjugé le Championnat Féminin U-17 de la CONCACAF. Dans leur sillage, le Mexique et le Canada ont validé leur billet pour la Jordanie.  

Affiches de rêve aux États-Unis, au Portugal et à Chypre : Avec les États-Unis, l'Allemagne, la France et l'Angleterre, la SheBelieves Cup réunissait quatre des cinq premiers du Classement féminin mondial de la FIFA. Les Stars and Stripes et la Mannschaft ont entamé la compétition par des succès étriqués, avant de se retrouver lors de l'ultime journée pour se disputer le titre. Les Américaines sont sorties victorieuses (2:1). De l'autre côté de l'Atlantique, la Coupe de l'Algarve accueillait cette année un plateau réduit à huit équipes, contre 12 habituellement. Le Canada a remporté l'édition 2016 en s'imposant 2:1 face au Brésil dans le match décisif. Enfin, huit pays européens avaient fait le déplacement à Chypre pour une autre compétition amicale. L'Autriche a profité de l'occasion pour fêter le plus grand succès de son histoire en football féminin. Vainqueur 2:1 de la Pologne en finale, elle inscrit son nom pour la première fois au palmarès de cette épreuve.  

Clubs
Dernier carré révélé : En quarts de finale de la Ligue des champions féminine de l'UEFA, le VfL Wolfsbourg (6:0 sur l'ensemble des deux manches contre Brescia) et Lyon (9:1 en cumulé contre le Slavia Prague) n'ont pas eu à forcer leur talent pour accéder à l'étape suivante. En revanche, Francfort a dû en passer par l'épreuve des tirs au but avant de se débarrasser des Suédoises de Rosengard, après deux manches conclues sur les scores de 1:0 et 0:1. Vainqueur 1:0 du FC Barcelone, le Paris Saint-Germain complète le tableau. Les demi-finales opposeront Wolfsbourg à Francfort et Lyon à Paris. Quoi qu'il arrive, nous aurons un duel franco-allemand en finale.  

Développement
La deuxième édition de la Conférence sur le football féminin et le leadership a eu lieu le 7 mars. Intitulée "L'égalité par les réformes", cette manifestation s'est concentrée autour de trois thèmes : le développement du football féminin, les femmes aux postes de direction et les réformes. D'importantes personnalités ont participé aux débats : l'ancienne championne de tennis Billie Jean King, l'ancienne internationale américaine Abby Wambach, le professeur Michael Kimmel (université de Stony Brook) ou Barbara Slater (directrice des sports de la BBC). Gianni Infantino était également présent. "Le football féminin et les femmes dans le football font partie de nos priorités. Il s'agit là de l'une des clés de l'avenir du football", a déclaré le Président de la FIFA.

La stat
20 - Les rencontres disputées dans le cadre de la SheBelieves Cup aux États-Unis ont été extrêmement serrées. La décision est intervenue à chaque fois dans les 20 dernières minutes. Ainsi, les Américaines ont dû attendre le temps additionnel avant de voir Alex Morgan offrir le but de la victoire (1:0) aux Stars and Stripes contre la France.  

Entendu…
"Nous voulons faire changer les conversations dans les pubs. Quand on demande aux hommes quelle est la meilleure équipe féminine du pays, ils ne doivent plus répondre automatiquement : Arsenal Ladies." - Emma Hayes, entraîneur de Chelsea Ladies