De nombreuses sélections féminines ont profité de la fenêtre qui leur était réservée dans le calendrier international pour se jauger. En Europe, l'actualité a été marquée par les qualifications pour le prochain UEFA EURO féminin, tandis que dans d'autres régions du globe, différentes nations en ont profité pour peaufiner leurs réglages à l'approche du Tournoi Olympique de Football Féminin à Rio. FIFA.com fait le bilan des rencontres disputées ces derniers jours.

La situation se décante en Europe
Après un programme déjà chargé les journées précédentes, 13 autres matches ont eu lieu les 6 et 7 juin dans le cadre des qualifications pour l'UEFA EURO féminin. Aucune surprise majeure n'est à signaler, mais les scores fleuves ont été légion et le nul vierge de la Finlande à domicile devant le Portugal constitue une rare exception à la règle. Si aucune équipe n'a pu imiter la Suisse, officiellement qualifiée depuis ce week-end pour Pays-Bas 2017, plusieurs d'entre elles se sont néanmoins assurées de terminer à l'une des deux premières place de leur groupe et donc de disputer au minimum un barrage : l'Islande, la Suède, le Danemark, la Russie, l'Angleterre, la Belgique, la Norvège et l'Autriche rejoignent ainsi l'Écosse et l'Espagne. Les huit vainqueurs de groupe ainsi que les six meilleurs deuxièmes seront directement qualifiés pour la phase finale, tandis que les deux moins bons deuxièmes se départageront lors d'un barrage en octobre, afin de récupérer le dernier billet disponible.

Deux rivales sur la pente ascendante
L'Australie et la Nouvelle-Zélande, qui comptent parmi les équipes en pleine préparation pour Rio 2016, se sont livré deux oppositions pour le moins contrastées. L'Australie s'est d'abord imposée 2:0 sur ses terres à la faveur d'un doublé de Caitlin Foord. Mais les Football Ferns ont su rebondir, le premier but de Katie Bowen sur la scène internationale ayant failli suffire à mettre fin à 22 ans sans victoire face aux rivales voisines. C'était sans compter sur les belles ressources morales des Matildas, qui sont parvenues à arracher le nul 1:1 par Lisa De Vanna, leur vice-capitaine.

Bilan équilibré pour les nations phares
Le Canada et le Brésil, deux autres sélections présentes aux prochains Jeux Olympiques, se sont aussi retrouvées pour un duel en deux temps. Pour ces rencontres marquant le premier anniversaire de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™ au Canada, le Brésil a remporté la première manche 2:0 à Toronto grâce à un doublé de l'inévitable Marta, mais les Canucks ont réagi en s'imposant 1:0 sur une réalisation de Janine Beckie à Ottawa. "Lors du premier match, mes joueuses n'était pas vraiment relâchées, mais ce soir, elles se sont servies de la ferveur du public et je trouve qu'elle ont affiché un potentiel intéressant en vue de Rio", estimait le sélectionneur John Herdman au coup de sifflet final.

Le pays hôte a le vent en poupe
Les Pays-Bas, qui accueilleront l'UEFA EURO Féminin 2017, étaient opposés à l'Afrique du Sud, qui sera également du voyage au Brésil. Les Oranje Leeuwinnen ont d'abord gagné 1:0 un premier match à huis clos, avant de récidiver avec un succès 2:0 face à une équipe dirigée par leur ancienne sélectionneuse Vera Pauw. Vivianne Miedema, toujours aussi prolifique, s'est pour l'occasion fendue d'un doublé.

Rencontre inhabituelle en Asie
La République de Corée a effectué un déplacement à Myanmar, qui se trouve dans la dernière ligne droite de sa préparation avant le Championnat d'Asie du Sud-Est de football féminin. Malgré les deux larges victoires des Sud-Coréennes 5:0 puis 4:1, ces tests amicaux organisés à Yangon ont certainement été riches en enseignements pour les Birmanes.