La prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA aura lieu en 2019. Certes, ça paraît loin, mais c’est déjà demain. Les tirages au sort des premiers tours de qualifications dans les Zones Europe et Asie, qui ont eu lieu les 19 et 21 janvier respectivement, ont donné le coup d’envoi du marathon jusqu’à la ligne d’arrivée en France. C’est donc avec déjà le tournoi mondial en tête que certaines sélections ont abordé les matches amicaux internationaux des derniers jours. FIFA.com les analyse.

La France, qui accueillera le monde, n’a pas trop de soucis à se faire pour les éliminatoires, puisqu’elle est qualifiée d’office en tant que pays hôte. Mais c’est avec le prochain UEFA EURO Féminin à l’esprit que les Bleues ont abordé leur premier match de l’année 2017, face à l’Afrique du Sud. Disputée à la Réunion, la rencontre a permis à Griedge Mbock Bathy d’inscrire son premier but en sélection… mais aussi le deuxième ! La défenseuse de l’Olympique lyonnais n’a  eu besoin que de 25 minutes (9ème et 34ème) et deux coups de pied arrêtés - un coup franc de Sandie Toletti et un corner mal dégagé - pour débloquer son compteur international et marquer les deux seuls buts du match face des Sud-Africaines courageuses, mais inoffensives.

Battue par la France (0:1) lors de sa dernière sortie en 2016, l’Espagne s’attendait à une autre opposition difficile pour débuter 2017 face à la Suisse, l’une des révélations de la Coupe du Monde Féminine 2015, et dont le football féminin est en pleine expansion. Sous la pluie qui s’est abattue sur Valence, les Suissesses ont bu la tasse en s’inclinant lourdement 8:1. Jenni Hermoso a notamment inscrit les deux premiers buts, Olga Garcia a également marqué deux fois en deuxième période, tandis que la géniale Vero Boquete n’en a marqué qu’un, mais a distillé deux passes décisives.

A La Manga, en Espagne, dans l’autre rencontre au programme entre deux qualifiés pour l’EURO, la Norvège a mis fin à une série de dix matches sans défaite de l’Angleterre. Du coup, grâce à un unique but de la tête d’Ada Hegerberg, servie sur coup franc par sa sœur aînée Andrine, ce sont les Scandinaves qui en sont désormais à dix rencontres sans connaître la défaite. A 21 ans à peine, Hegerberg compte déjà 35 buts en 55 capes, et occupe le huitième rang des meilleures buteuses de l’histoire de la sélection.

Les Trois Lionnes pourront rapidement rebondir, puisqu’elles accueillent une autre formation scandinave, la Suède, dès ce 24 janvier pour une dernière répétition avant la très relevée SheBelieves Cup, où l’attendent l’Allemagne, les Etats-Unis et la France. Pour leur précédente sortie, les Suédoises s’étaient pour leur part inclinées face aux Norvégiennes (1:2), le but de Sofia Jakobsson n’ayant pas suffi face aux deux réalisations de Lisa-Marie Karlseng Utland et Kristine Minde.

Pays hôte de la compétition continentale, les Pays-Bas se sont offert une promenade de santé en dominant la Roumanie 7:1, tandis que le Danemark et l’Écosse, qui seront également de la fête néerlandaise en juillet et août prochains, se sont quittés dos à dos (2:2).