Du 2 au 3 octobre, la Division du football féminin de la FIFA a organisé un atelier en présence de neuf expertes du football féminin venues du monde entier. L'objectif de cet atelier intensif d'une durée de deux jours était de bâtir et finaliser un cadre technique pour deux projets de développement pilotes sur lesquels la Division du football féminin travaille en collaboration avec la Division du développement technique.

"Ces neuf femmes sont des expertes de la question et ont été sélectionnées pour nous soutenir dans ces projets sur la base de leurs efforts inlassables et leur expertise pratique dans le domaine du football d'élite, de la participation et du développement", a déclaré la Directrice du football féminin, Sarai Bareman. Parmi ces expertes, on trouve des anciennes joueuses, des coaches de l'élite, des médaillées d'or olympiques et des directrices techniques dans le football féminin.

Les participantes à l'atelier

• Anja Palusevic (Allemagne)
• Anne Noe (Belgique)
• Belinda Wilson (Australie) - @Bilby55Wilson
• Houriya Taheri (EAU) - @Houriya69054186
• Lucia Mijares (Mexique) -@lmijares
• Patricia Gonzalez (Espagne) - @PatriGlez8
• Pia Sundhage (Suède)
• Rachel Pavlou (Angleterre)
• Vanessa Martínez (Mexique) - @vanemartinezlag

"Ces deux journées ont été très productives", explique Rachel Pavlou, Manager de la participation nationale pour le football féminin à la FA anglaise. "Certaines des expertes avaient déjà rencontré la FIFA et mis sur pied un cadre initial au cours d'une première phase. Ce que nous avons fait cette semaine, c'est tester et vérifier la viabilité de ce cadre sur la base des connaissances et de l'expérience communes de toutes les expertes. Cela nous a permis de considérablement affiner les choses."

"Je pense que ce qu'il y a de formidable dans les relations de la FIFA avec le football féminin, c'est qu'il y a beaucoup de gens qui ont des années d'expérience et de travail sur les questions les plus importantes", ajoute Rachel, très heureuse d'être avec la sélectionneuse de l'équipe de Suède féminine Pia Mariane Sundhage dans le même groupe de travail.

Les projets pilotes
Les deux projets de la FIFA, le Participation Project et l'Academy Project, couvrent deux domaines essentiels du développement du football. Le Participation Project se concentre sur l'objectif de la FIFA de porter le nombre de footballeuses à 60 millions d'ici 2026. Ce projet mettra l'accent sur la croissance de la participation à tous les niveaux, de l'école aux compétitions internationales. L'Academy Project est quant à lui axé sur le développement élite des jeunes et la création de centres de formation pour les filles.

"Maintenant que nous avons un retour et un apport des expertes du football féminin, les concepts et les cadres peuvent être finalisés et la mise en œuvre des projets pilotes va commencer", déclare Sarai à FIFA.com."La mise en œuvre de ces projets pilotes dans 12 de nos associations membres sera une étape très intéressante pour la Division du football féminin et pour la FIFA dans son ensemble, car son objectif est de bâtir le football féminin et de capitaliser sur la connaissance et la popularité croissantes du football féminin ces dernières années."

"Je suis particulièrement passionnée par le projet de participation", commente Rachel. "Il me tient vraiment à cœur. Accroître les opportunités de jouer au football pour toutes les filles et les femmes dans le monde est la base de tout."

"Les deux projets sont importants pour moi", fait savoir l'Espagnole Patricia Gonzalez, qui a des années d'expérience comme joueuse professionnelle et coach. "D'un côté il faut que la participation augmente, en quantité et en qualité. Le développement d'une élite est très lié à cette participation, car pour bâtir une formation d'élite, il faut avoir un plus grand réservoir de jeunes footballeuses. Pour moi, les deux projets sont intrinsèquement liés."

Bâtir : une responsabilité
Ces projets pilotes doivent se dérouler dans chacune des confédérations. Deux associations membres par confédération adopteront chacune un projet (l'une sera en charge de l'Academy Project et l'autre du Participation Project).

Quand on lui demande ce qui continue de la motiver à consacrer toute son énergie au développement du football féminin, Patricia Gonzalez prend le temps de répondre, avant d'expliquer : "C'est une question de responsabilité, la responsabilité qui m'incombe de faire progresser le football féminin. Je jouais au football quand j'étais petite, puis je suis devenue footballeuse professionnelle, et enfin coach. Je suis très consciente du fait que chacune de ces étapes a été plus facile pour moi que pour celles qui les ont franchies avant moi, et ce précisément en raison du travail effectué par les générations précédentes afin de rendre cela possible pour ma génération. Donc maintenant je ressens cette formidable responsabilité d'essayer de rendre la situation que facile pour la prochaine génération".