Les joueuses de l'Uruguay accompagnées par Diego Forlán sur la scène ont reçu une grande ovation lors de la présentation de l'emblème officiel de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, Uruguay 2018, événement qui marque le début de la compétition.

"Savoir qu'une Coupe du Monde va se jouer ici, dans notre pays, me rend tellement heureux, vous n'imaginez pas", a assuré l'ancien attaquant vedette en s'adressant à Deyna Morales, capitaine de l'équipe. "Ce sera très certainement une expérience unique", a timidement répondu la joueuse de 16 ans, assise à ses côtés dans l'imposant Salón de los Pasos Perdidos du Palais législatif de Montevideo. "Pour moi et mes coéquipières, ce sera une fierté de porter le maillot de l'Uruguay devant notre public. Nous espérons être à la hauteur", a ajouté la milieu de terrain face à quelques 150 invités et membres de la presse.

La Vénézuélienne Deyna Castellanos, comme Forlán, est également ambassadrice du tournoi. Restée aux États-Unis pour des raisons footballistiques, elle n'a pas pu être présente mais a laissé un message vidéo adressé à "toutes les joueuses qui se battent pour disputer une Coupe du Monde." "Luttez pour vos rêves individuels et collectifs, ne laissez personne dire que ce sport n'est pas fait pour nous et surtout, n'arrêtez pas de grandir en tant que footballeuses et en tant que personnes. Et bien évidemment, bonne chance !"

L'emblème : sources d'inspiration

  • Le ceibo : c'est la fleur nationale de l'Uruguay. Elle est représentée sous la forme d'un tronc rouge, comme la couleur de la fleur, qui soutient un soleil. Elle symbolise les merveilles de l'Uruguay.
  • Le drapeau : le soleil est celui qui apparaît sur le drapeau uruguayen et personnifie l'énergie, le dynamisme et la passion du pays.
  • Le candombe : c'est le rythme musical typique de l'Uruguay. Il est représenté par la figure d'un homme jouant du repinique, tambour utilisé dans le candombe. Il signifie la tradition, la fête et l'enthousiasme pour la vie.

Entendu dans les discours...

"Il est intéressant de noter qu'aujourd'hui, jour du lancement de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA, est présente en tant que présidente de l'Uruguay une femme." - Sarai Bareman, directrice du football féminin de la FIFA, sur la présence à l'événement de Lucía Topolansky, vice-présidente assurant la présidence en raison d'un voyage de Tabaré Vázquez.

"Le football n'est pas un sport d'hommes, de femmes ou d'enfants. Le football, c'est le football." - Wilmar Valdez, président de l'Association uruguayenne de football.

"Le football est une fête. Pas les matches mais le jeu en lui-même. Nous voulons que la Coupe du Monde en Uruguay soit ainsi, une fête." - Fernando Cáceres, Secrétaire national du sport.

En parlant de la Coupe du Monde...

  • Date : le tournoi se déroulera du 13 novembre au 1er décembre 2018
  • Villes : Montevideo, Colonia de Sacramento et Maldonado
  • Équipes : elles seront 16 et disputeront un total de 32 matches
  • Y a-t-il des équipes déjà qualifiées ? Oui, en plus du pays hôte, la Nouvelle-Zélande est qualifiée et les trois représentants asiatiques sont déjà connus : la RDP Corée, tenante du titre, la République de Corée et le Japon.

Le saviez-vous ?
Le Salón de los Pasos Perdidos est un lieu d'une grande valeur artistique mais aussi symbolique pour l'Uruguay. C'est ici qu'Alcides Ghiggia a reçu son dernier hommage. Il était le dernier survivant de l'équipe victorieuse de la Coupe du Monde de la FIFA™ en 1950 qui avait vu la Celeste prendre le meilleur sur le Brésil sur ses terres.