• La sélection féminine andorrane fait ses débuts en qualifications mondialistes
  • Elle n’a disputé que trois matches en compétition, dont trois officiels, dans son histoire
  • Toutes les joueuses sélectionnées évoluent dans le même club

Quand on a vu le jour au cœur des Pyrénées, on a plutôt tendance à chausser les skis que les crampons. De toute façon, avec un relief aussi escarpé, les terrains de football ne sont pas légion. Pourtant, le football féminin se développe sur toute la planète et Andorre n’échappe pas à cette dynamique mondiale.

Depuis le mois de juin 2016, José Antonio Martín dirige la sélection féminine andorrane, qui fait ses débuts cette semaine dans la première phase de qualification mondialiste de son histoire. Les filles de la principauté s’apprêtent à disputer un mini-tournoi avec la Lituanie, Israël et la Moldavie (du 6 au 11 avril), dont l’enjeu est un ticket pour la phase finale des qualifications européennes à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019.

Martín, qui vient de souffler ses 34 bougies, concilie ses fonctions de sélectionneur national avec son poste d’entraîneur du club andorran d’ENFAF, qui dispute le championnat de Catalogne. Une situation qui n’engendre aucun conflit d’intérêt, loin de là.

"C’est un avantage car en plus de suivre les filles au quotidien, je peux me servir des entraînements et des matches du club pour préparer certains aspects en vue des rencontres internationales", explique-t-il.

Cette double casquette n’implique cependant aucun favoritisme. D’ailleurs, le technicien regrette de ne pouvoir compter sur l’un de ses meilleurs atouts, Teresa Morató, pensionnaire du FC Barcelone, qui a dû déclarer forfait sur blessure pour le match contre la Lituanie. Il faut dire que le vivier est limité.

202 : c’est le nombre de joueuses licenciées auprès de la Fédération andorrane.

16 : c’est le nombre d’équipes féminines que recense la principauté, toutes catégories confondues.


Une histoire très courte
Le premier rendez-vous de la sélection féminine andorrane remonte à 2004, à l’occasion d’un Tournoi de développement organisé par l’UEFA. L’équipe alors dirigée par Joan Carles Ruíz avait débuté par une victoire 1:0 face à Gibraltar sur un but d’Alba López. Pour sa deuxième compétition, elle avait disputé le tournoi préliminaire pour la phase de qualification européenne à l’Euro 2017, qui s’était soldé par trois défaites en autant de matches.

Avant de relever le troisième défi de son histoire, Andorre a disputé trois matches amicaux, deux contre Malte et un face à l’AEM de Lleida. Malgré un bilan de trois revers, cette phase de préparation a permis aux joueuses de faire évoluer leur jeu. "Nous sommes une équipe qui joue avec des lignes très resserrées, propose une bonne densité physique, se bat sur tous les ballons et se sent à l’aise dans un football direct", dépeint Martín.

Historique de la sélection féminine andorrane
Juillet 2014 - Débuts dans le Tournoi de développement à Gibraltar

. Gibraltar - Andorre (0:1)
. Andorre -Luxembourg (0:4)
. Algarve - Andorre (0:2)

Avril 2015 - Tournoi préliminaire de la phase de qualification pour l’Euro féminin 2017
. Andorre - Géorgie (0:7)*
. Îles Féroé - Andorre (8:0)*
. Andorre - Malte (3:5)*
*Matches officiels