Deux des poids lourds traditionnels du football féminin, les États-Unis et le Canada, se sont qualifiés avec une certaine facilité pour les Jeux Olympiques 2016 à Rio de Janeiro après avoir pris les deux premières places du tournoi de qualification de la CONCACAF, qui vient de s'achever au Texas.

Au terme d'une compétition au rythme soutenu, avec 15 rencontres disputées en l'espace de 12 jours, les États-Unis l'ont emporté, comme lors des trois précédentes éditions. Sur les pelouses de Dallas et Houston, les Stars and Stripes ont mis un point d'honneur à poursuivre leur sans-faute : depuis l'introduction du football féminin aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996, elles n'ont encore jamais manqué la qualification.

Au Brésil, le Canada participera quant à lui à son troisième Tournoi Olympique de Football Féminin et cherchera à renouveler sa performance de Londres 2012, où il avait décroché une superbe médaille de bronze. À l'inverse, le Mexique est à mettre au rang des déceptions après deux courtes défaites et une élimination précoce. Son match face au Costa Rica, perdu 2:1, restera néanmoins comme l'un des plus palpitants de l'épreuve.

Les Costariciennes se sont pour leur part inclinées en demi-finales, de même que Trinité-et-Tobago, tandis que le Guyana n'a pas démérité pour sa première apparition dans un tournoi de ce type mais a dû s'avouer vaincu face à l'expérience des autres équipes de la région. 

Les habitués au rendez-vous
Si l'issue de l'épreuve n'a finalement jamais semblé faire l'ombre d'un doute, c'est en grande partie parce que les favoris n'ont à aucun moment laissé leurs adversaires espérer, comme en témoignent certains résultats déséquilibrés de la phase de poules. Le Groupe A comprenait trois des quatre meilleures équipes de la confédération et les États-Unis, le Costa Rica ainsi que le Mexique se sont battus pour terminer à l'une des deux premières places. Porto Rico était principalement là pour faire le nombre et a d'ailleurs encaissé 25 buts en trois matches, sans en marquer un seul.

Les joueuses de Jill Ellis ont entamé leur campagne par un succès 5:0 devant les Ticas, affichant tout de suite leurs ambitions. Elles ont ensuite disposé 1:0 du Mexique, victoire la plus étriquée de leur histoire dans un tournoi de qualification olympique. Pour leur dernier match de groupe, les Américaines ont infligé un retentissant 10:0 à Porto Rico, Crystal Dunn se fendant pour l'occasion d'un quintuplé. Elles ont ensuite validé leur billet pour Rio 2016 à la faveur d'une nouvelle large victoire en demi-finale. Face à Trinité-et-Tobago, Alex Morgan a cette fois-ci montré l'exemple avec un triplé.

Le parcours du Canada a lui aussi ressemblé à un long fleuve tranquille et Christine Sinclair en a profité pour entrer encore un peu plus dans les annales du sport. Durant la phase de poules, l'attaquante a pris la deuxième place du classement des meilleures buteuses de l'histoire du football féminin, devant la légendaire Mia Hamm (158 buts). Après un 5:0 inaugural face au Guyana, les troupes de John Herdman ont battu les Trinidadiennes 6:0, Sinclair trouvant au passage le chemin des filets pour la 159ème fois de sa carrière internationale.

Les Canucks ont à leur tour conclu la phase préliminaire par un succès 10:0, contre le Guatemala, et Sinclair a encore marqué à deux reprises en demi-finale contre le Costa Rica (3:1), portant son total à 161 buts. Elle n'est désormais plus qu'à 23 unités du record mondial détenu par Abby Wambach (184 buts), qui a récemment raccroché les crampons.

En finale, les Américaines se sont révélées les plus fortes et Lindsey Horan ainsi que Tobin Heath ont chacune inscrit leur nom au tableau d'affichage en l'espace de huit minutes en deuxième mi-temps, permettant à leurs couleurs de remporter le trophée.

 

 

(Championnes. La #RoadToRio démarre bien, mais elle est encore longue. Merci pour l'accueil, #Texas!)

La stat
904 minutes de jeu se sont écoulées depuis le dernier but encaissé par Hope Solo et ses partenaires dans un tournoi de qualification olympique de la CONCACAF. Cette année, les Américaines ont marqué à 23 reprises et ont gardé leurs cages inviolées lors de leurs cinq matches. La dernière fois qu'elles ont dû aller chercher le ballon dans leurs propres filets remonte à 2008, lorsque la Canadienne Melissa Tancredi était parvenue à tromper leur vigilance durant les prolongations de la finale du tournoi.

Entendu…
"Nous savons évidemment que dans la CONCACAF, nous ne sommes pas les favorites. Mais nous avons gagné le respect et maintenant, quand il est question du football féminin dans la région, notre nom revient également" - Amelia Valverde, sélectionneuse du Costa Rica

Récompenses
Les Stars and Stripes ont raflé toutes les récompenses individuelles de ce tournoi de qualification olympique de la CONCACAF. Les deux finalistes se partagent en outre les 11 postes de l'équipe-type de l'épreuve, avec huit représentantes américaines contre trois Canadiennes.

Ballon d'Or
Morgan Brian (États-Unis)

Soulier d'Or
Crystal Dunn (États-Unis)

Gant d'Or
Hope Solo (États-Unis)

Prix du Fair-play
États-Unis