Après deux semaines d’une compétition intense, le Tournoi Olympique de Football féminin, Rio 2016 va livrer son verdict ce 19 août. Qu’il s’agisse de l’Or ou de l’Argent, il s’agira d’une première pour la Suède et l’Allemagne, finalistes de la sixième édition. Aucun de ces deux géants du football féminin n’avait atteint ce stade de la compétition auparavant.

L’affrontement pour le Bronze est davantage l’affaire d’habitués. Vaincu en 1996 et en 2000 dans le match pour la troisième place, le Brésil s’offre l’occasion de se consoler de ses deux précédents échecs, mais aussi de sa défaite en demi-finale de Rio 2016 face à la Suède (0:0, 3 tab 4). Il devra prendre le meilleur sur un Canada qui sait comment aborder ce genre de rencontre… il a été médaille de bronze lors du dernier Tournoi Olympique. FIFA.com dresse l'état des forces en présence à l'approche de la dernière journée du Tournoi Féminin.  

Les affiches

. Suède-Allemagne, Maracanã, Rio de Janeiro, vendredi 19 août, 17h30 (heure locale)
Leur championnat sont parmi les plus relevées en Europe,  les deux équipes sont des incontournables du paysage du football féminin depuis toujours… Et bien qu'elles se soient déjà rencontrées sur la scène Olympique - en quart de finale de finale de Pékin 2008, pour une victoire des joueuses de Silvia Neid (déjà) 0:2 après prolongation - c’est la première fois qu’Allemagne et Suède atteignent une finale olympique.

Pour en arriver là, la Suède a dû batailler ferme. Après, une victoire poussive face l’Afrique du Sud, une lourde défaite face au Brésil, et un 0:0 face à al RP Chine en phase de groupes, les Blagult ont enchaîné avec deux autres scores de parité face aux États-Unis et au Brésil, matches qu’elles ont remportés aux penalties. Autant dire que les Scandinaves ont du caractère et ne font pas de complexe, quelle que soit l’adversité. Cela tombe bien parque l’Allemagne s’avance avec un maximum de confiance dans les jambes. Si leurs matches de poule ont été un peu difficiles (une victoire, un nul, une défaite comme la Suède), les DFB Frauen sont montées en régime au second tour enchaînant deux prestations convaincantes face à la RP Chine (1:0) et surtout le Canada (2:0).

. Brésil-Canada, Arena Corinthians, Sao Paulo, vendredi 19 août, 13h00 (heure locale)
Comme la Suède, le Brésil reste sur trois nuls d’affilée. Mais au contraire des Européennes, c’est en larmes que les Sud-Américaines ont quitté le Maracanã après avoir échoué face à elles, à l’issue d’une séance de penalties (3:4 t.a.b.). Elles auront l’occasion de se consoler avec le bronze, mais elles auront fort à faire face à une équipe canadienne qui a l’expérience de ce genre de rencontre : elle a décroché la médaille de bronze, pas plus tard qu’il y a quatre ans.  

Six médaillées de Bronze figurent dans l’effectif actuel de John Herdman. Et comme le souligne la défenseuse Rhian Wilkinson, déjà présente à Londres, "cette équipe est encore plus forte qu’il y a quatre ans. On doit et on va tout faire pour gagner une autre médaille de bronze et revivre cela". En tous cas, les Canucks affichent un meilleur bilan comptable que les Brésiliennes dans cette compétition. Elles ont gagné tous leurs matches, s’imposant face à des équipes du calibre de l’Australie ou la France. Seule l’Allemagne, deuxième au Classement Mondial Féminin FIFA/Coca-Cola, est parvenue à l’arrêter, en demi-finale (2:0)  

La joueuse à suivre
Melanie Behringer (Allemagne)
Avec cinq buts au compteur, la milieu offensive allemande est la meilleure buteuse du Tournoi Olympique de Football Féminin. Elle a fait tremblé les filets à chacune de ses trois dernières sorties. Elle est au sommet de son art. Contre une Suède qui n’a encaissé aucun but depuis trois matches, réussira-t-elle à trouver la clé pour faire sauter le verrou, et mettre les siennes sur les rails d’un nouveau succès ?

La stat
3 - 
C’est la troisième fois de son histoire que le Brésil va disputer un match pour la troisième place. Cela n’a encore jamais souri à la Seleçao qui s’était inclinée il y a 20 ans à Atlanta 1996, face à la Norvège (0:2), avant de perdre quatre ans plus tard à Sydney face à l'Allemagne (0:2). Devant son public, face aux médaillées de bronze en titre, Marta et ses amies ont tout à craindre du "jamais deux sans trois."

Entendu…
"A titre personnel, cette qualification pour la finale a pour moi la même valeur que celles que j’ai obtenues avec les États-Unis en 2008 puis en 2012. La grande différence est qu’avec les USA, tout le monde mettait une pièce sur nous pour la victoire finale. Nous étions favorites. Là, je pense que personne n’a misé sur nous, mais nous allons montrer pourquoi nous en sommes arrivées là" - Pia Sundhage, sélectionneuse de la Suède, et double championne olympique en titre (avec les USA)

Le programme

Match pour le Bronze
Brésil-Canada, Sao Paulo, 19 août, 13h00

Match pour l’Or

Suède-Allemagne, Rio de Janeiro, 19 août, 17h30

(horaires en heure locale)