Véritable légende de la sélection féminine américaine et pionnière du football féminin, Kristine Lilly appartient à une petite élite de joueuses dont la carrière s'étale sur quatre décennies. Entre 1987 et 2010, Lilly s'est imposée comme l'une des meilleures milieux de terrain au monde. En 352 sélections avec les États-Unis, elle a amassé 105 passes décisives et 130 buts, tout juste 28 de moins que sa célèbre coéquipière Mia Hamm. Durant ses 24 années de carrière internationale, la native du Connecticut a passé 28 700 minutes sur le terrain avec les Stars and Stripes.

Lilly a honoré sa première sélection à l'âge de 16 ans, alors qu'elle était encore lycéenne. Par la suite, elle a remporté le NCAA Women’s Soccer Championship quatre ans de suite sous les couleurs de l'Université de Caroline du Nord. Deux ans plus tard, elle s'est envolée pour la Suède, où elle a disputé une saison avec Tyreso. En 1995, elle était de retour aux États-Unis pour évoluer aux Washington Warthogs, seule équipe féminine à participer à la Continental Indoor Soccer League. Lilly a connu d'autres grands moments en club, notamment plusieurs sélections au sein de l'équipe All-WUSA lors de son passage aux Boston Breakers. Néanmoins, ses plus grands triomphes ont eu lieu sur la scène internationale.  

Double reine du monde
Double championne du monde, Lilly reste la joueuse américaine la plus capée dans l'épreuve suprême féminine. Elle a ainsi disputé six matches lors de cinq éditions de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ : RP Chine 1991, Suède 1995, États-Unis 1999 et 2003 et RP Chine 2007, soit un total de 30 rencontres. Elle compte aussi trois participations au Tournoi Olympique de Football Féminin pour deux médailles d'or à Atlanta 1996 et Athènes 2004, et une d'argent à Sydney 2000.

Après avoir représenté les États-Unis au plus haut niveau et avoir connu tous les honneurs, Lilly est considérée comme un modèle et un exemple par de nombreuses internationales américaines. Abby Wambach, meilleure buteuse de l'histoire de la sélection, compte parmi ses plus grandes admiratrices : "S'il y a bien une personne que tout le monde écoute lorsqu'elle parle, c'est Lil", confiait l'attaquante à FIFA.com peu avant la retraite de sa coéquipière. "Elle est la voix de la raison car elle incarne tout ce qu'une coéquipière devrait être. Je suis fière d'avoir joué si longtemps à ses côtés. Je peux affirmer sans l'ombre d'un doute qu'elle m'a permis de devenir une meilleure joueuse et une meilleure personne."

S'il ne fait aucun doute que Lilly a laissé une trace indélébile dans l'histoire du football, aux États-Unis et dans le monde, l'intéressée préfère évoquer la façon dont le beau jeu a, lui aussi, marqué son destin. "Ce n'est pas seulement le football en lui-même qui me touche, mais le fait d'avoir pu rencontrer tant de gens et d'avoir construit des relations durables avec ces personnes", soulignait-elle lors de sa cérémonie d'introduction dans le Temple de la Renommée du football. "C'est ce qui compte le plus à mes yeux. Quand j'entrais sur le terrain, je me sentais comme chez moi. Ce souvenir me fera toujours chaud au cœur."