Peu de sports s'apparentent autant aux montagnes russes que le football, comme les 23 joueuses de l'Angleterre peuvent en témoigner. Le 1er juillet dernier, les Trois Lionnes voyaient leur rêve de finale s'écrouler à l'avant-dernière minute du match, sur un but contre son camp de Laura Bassett. La malheureuse défenseuse a quitté le terrain en larmes, avant de se diriger vers le bus la tête enfouie dans une serviette.

Trois jours plus tard, les Anglaises nagent dans le bonheur à l'issue de leur victoire 1:0 en prolongation sur l'Allemagne, double championne du monde allemande. Grâce à ce succès, leur tout premier face à la Nationalmannschaft en 21 rencontres, elles ramènent au pays la médaille de bronze de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™. Au comble de la joie, elles ont goûté chaque seconde de leur tour d'honneur du Commonwealth Stadium d'Edmonton.

Figure emblématique de l'engagement des siennes, la capitaine Steph Houghton a multiplié les interceptions opportunes et cruciales tout au long du match. Elle n'a pas caché à quel point surmonter la défaite des demi-finales s'était révélé éprouvant mentalement et physiquement. "Je ne vais pas mentir, les derniers jours ont été difficiles, a-t-elle avoué à FIFA.com après le match. "Nous méritons cette médaille. Ce n'est pas facile d'affronter les Allemandes. Elles sont championnes d'Europe et j'ai énormément de respect pour elles. L'Angleterre a fait preuve de beaucoup de caractère et d'envie. Nous avons été déçues par notre échec dans le dernier carré, alors que nous étions tout près d'atteindre une finale de Coupe du Monde. Nous nous attendions à être mises à rude épreuve, mais nous étions convaincues d'avoir une chance de gagner une médaille."

Force et courage
On ne peut que saluer la solidité mentale de la défenseuse centrale Bassett, titularisée malgré les journées douloureuses qu'elle vient de traverser. "Sa prestation a montré son professionnalisme, souligne Houghton à son sujet. "J'ai été la première à aller lui donner une accolade au coup de sifflet final. Nous avons vécu beaucoup de choses ensemble et jouer à ses côtés a été fabuleux."

La prouesse de l'Angleterre à Canada 2015 restera gravée dans les annales du football féminin national. Jusqu'ici, le meilleur résultat des Trois Lionnes sur la scène mondiale était une place de quart de finaliste dans un tournoi de 16 formations. La sélection a connu une transformation radicale sous la houlette du nouvel entraîneur Mark Sampson. Il y a deux ans, les Anglaises ont quitté l'UEFA EURO sans un seul succès. Cette année, elles sont passées en un mois d'une entrée en lice manquée contre la France, à une série record de cinq victoires, qui les a vues notamment dominer les anciennes championnes norvégiennes et les hôtes canadiennes. "J'espère que nous avons créé des vocations et que nos accomplissements auront un impact", commente Houghton.

La défenseuse de Manchester City souhaite que les performances de l'équipe accélèrent la progression du football féminin en Angleterre. "Nous voulions donner envie aux filles et aux garçons de jouer au football, et je crois que nous y sommes parvenues. Nous avons bénéficié d'un soutien incroyable chez nous. Notre pays retrouvera peut-être le goût du football anglais. C'est une bonne chose pour nous tous."