• L'Emblème et le Slogan Officiels de France 2019 ont été dévoilés
  • Le slogan, "Le moment de briller", parle particulièrement aux Bleues 
  • FIFA.com a recueilli les impressions de la sélectionneuse et de ses joueuses

La première étape sur la route de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019 vient d’être franchie. Ce 19 septembre à Paris, au Musée de l’Homme, les organisateurs ont dévoilé l’Emblème Officiel et le Slogan Officiel du tournoi en présence du Président de la FIFA, Gianni Infantino, du Président de la Fédération Française de Football (FFF) Noël Le Graët, et de la Ministre des Sports Laura Flessel.

"Le moment de briller", tel est le slogan imaginé pour France 2019. S’il vaut pour toutes les équipes prétendantes au titre suprême, le message devrait avoir un impact particulier pour l’équipe de France qui enchaîne les tournois internationaux avec un statut de potentiel vainqueur, mais qui n’est toujours pas parvenue à décrocher le moindre titre dans un tournoi majeur. Présentes lors de cette cérémonie, les Bleues ne s’en sont d’ailleurs pas cachées.

"C’est un beau défi à relever, et me concernant une grande fierté d’être à ce poste pour ce magnifique challenge", confie leur nouvelle sélectionneuse Corinne Diacre, au micro de FIFA.com, en tête de file. "Il y aura beaucoup d’attentes, et il y a déjà beaucoup de travail en amont. Peut-être faut-il déjà être moins dans le moment 'M'  : il va falloir anticiper les choses et se concentrer sur l’essentiel : le terrain !" 

Une chose est sûre, ses joueuses, elles, sont déjà impatientes d’y être. Moins de 24 heures après leur succès sur l’Espagne en match amical à Calais (3:1), toutes arborent un sourire radieux qui renvoie à cette belle victoire, mais aussi à l’évènement de ce 19 septembre. "J’ai ressenti beaucoup de joie et de fierté", raconte l’attaquante Eugénie Le Sommer, encore buteuse la veille. "C’est la France, c’est mon pays ! Et de voir une compétition comme la Coupe du Monde être organisée sur son sol, c’est vraiment exceptionnel, c’est une chance unique. Ça peut être magique !" 

Si la prudence est de mise, le potentiel est là. Les équipes de France aiment en tout cas briller chez elles. Les Bleus ont, rappelons-le, gagné l’UEFA EURO 1984 sur leurs terres, la Coupe du Monde de la FIFA en 1998, et ont atteint la finale de "leur" EURO en 2016… "On se dit : 'si eux l’ont fait, alors pourquoi pas nous ?’", souffle Diacre à ce titre. Sa gardienne Sarah Bouhaddi est du même avis : "Je crois qu’on peut compter sur notre public. On a vu la ferveur qu’il y a eu lors du dernier EURO autour des garçons. On espère créer la même autour de nous et que cette ferveur nous pousse à aller au plus haut comme cela a été le cas pour les A, finalistes du tournoi."  

 

Une grande dame parmi les fans 
"Je crois que le public français est prêt à cela", note encore Amandine Henry. "Nous sommes de plus en plus médiatisées, il y a de plus en plus de monde dans nos stades. Ces choses ne trompent pas !" Parmi les supportrices, une ex-Bleue, véritable légende du football féminin en France est d’ores et déjà derrière elles : Marinette Pichon. "J’ai des frissons à l’idée d’accueillir la Coupe du Monde en France ! C’est fantastique. Je suis excitée d'y être", lance-t-elle.

"Deux ans nous séparent de son coup d’envoi. Cela laisse le temps à nos Bleues de se préparer, de grandir doucement avec l’intégration des jeunes talents, et l’expérience des anciennes. Cela laisse aussi le temps au comité d’organisation, aux différentes villes hôtes et stades de préparer une belle fête !", poursuit-elle avant de conclure : "Je suis convaincue que la France et les Bleues ont tous les ingrédients pour réussir leur Coupe du Monde en 2019…"

Ce sera, clairement, le moment de briller !