• Nikita Parris a marqué dans tous les matches de qualification pour France 2019
• L'attaquante de Manchester City rêve de participer à la Coupe du Monde
• "Ma sœur a eu une énorme influence sur ma carrière", confie-t-elle

© AFP

À en juger par ses quatre buts en préliminaires de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, Nikita Parris ne manque pas de confiance face aux cages. L'attaquante de Manchester City est la seule joueuse à avoir marqué dans les trois matches de qualification de l'Angleterre pour France 2019.

Implacables en attaque et invincibles en défense, les Trois Lionnes affichent une moyenne de cinq buts par rencontre, contre aucun encaissé. À 23 ans, Parris est devenue un élément-clé de la ligne offensive anglaise. "Je suis heureuse de jouer dans des positions où je peux marquer", explique Parris à FIFA.com. "Nous avons bien contrôlé la balle dans le dernier tiers du terrain, ce qui a offert de nombreuses occasions aux attaquantes."

"La campagne s'est très bien déroulée jusqu'ici. Nous voulons inscrire plus de buts, mais aussi garder une défense hermétique. Nous devons conserver un bon équilibre des deux côtés du jeu", annonce-t-elle.

Le prochain match de l'Angleterre l'opposera à la France le 1er mars dans le cadre de la SheBelieves Cup. Un nouvel entraîneur prendra place sur le banc ce jour-là : sextuple champion d'Angleterre avec Manchester United, Phil Neville a été nommé en janvier 2018 et s'apprête à faire ses premiers pas à un poste de sélectionneur.

"Phil apporte l'expérience d'un professionnel de haut niveau. Il connaît la culture de la gagne", juge Parris. "Pour passer de la troisième à la première place dans la hiérarchie mondiale, nous devons nous forger un mental de gagnantes. Je suis sûre que Phil nous y aidera en nous poussant à nous dépasser sans cesse."

Un exemple à suivre
Parris n'est pas le seul membre de sa famille à défendre les couleurs nationales. Sa sœur aînée, Natasha Jonas, a été la première boxeuse britannique à prendre part aux Jeux Olympiques à Londres 2012, où elle a atteint les quarts de finale dans la catégorie poids légers.

"Elle a eu une énorme influence sur ma carrière", confie Parris. "Bien que nos sports, et nos régimes alimentaires notamment, soient très différents, nous pouvons nous soutenir et nous conseiller mutuellement pour tout ce qui est travail et condition physique. Je boxe un peu hors saison pour rester en forme, mais les aptitudes demandées ne sont pas les mêmes qu'en football."

Boxeuse professionnelle à ce jour invaincue, Jonas rappelle également à Parris de profiter de chaque minute passée sur le terrain. Avant de boxer, Jonas aspirait à faire carrière dans le football et avait obtenu une bourse d'une université américaine, mais une blessure l'a contrainte à abandonner les crampons. "Elle insiste sur l'importance de travailler dur et de saisir la moindre chance, car tout peut s'arrêter du jour au lendemain. Les joueurs ont parfois tendance à l'oublier", précise Parris.

Rêves de Coupe du Monde
S'il est une chance que Parris ne compte pas laisser passer, c'est bien la Coupe du Monde. Un an après avoir disputé l'épreuve U-20 au Canada, elle a vu ses aînées décrocher la troisième place de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™, pour offrir à l'Angleterre sa meilleure performance dans le tournoi.

Après son baptême du feu en sélection senior en 2016 et sa présence à l'UEFA EURO 2017, Parris espère désormais goûter à l'épreuve mondiale. "Je rêve de jouer pour l'Angleterre depuis que je suis toute petite", avoue la Citizen, qui s'est prise de passion pour le football en tapant dans le cuir avec son père sur la touche, tout en regardant ses frères à l'œuvre sur le terrain. "J'ai évolué en Espoirs avec l'ambition d'intégrer l'équipe A. Maintenant que j'y suis parvenue, je veux disputer la Coupe du Monde et j'espère aider mon équipe à remporter un trophée."."

Un obstacle attend l'Angleterre sur la route de sa quatrième participation à la Coupe du monde. Sa prochaine sortie la mettra aux prises avec un Pays de Galles invaincu en quatre matches de qualification. Ce choc 100 % britannique dans le Groupe 1 pourrait s'avérer décisif.

"Il témoignera de la progression du football féminin en Angleterre", estime Parris. "Mais nous ne devons pas le résumer à un simple derby entre nations britanniques. Il nous faut absolument prendre ces trois points", conclut-elle.

Articles recommandés

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Annonce du calendrier des matches de France 2019

08 févr. 2018

Coupe du Monde Féminine de la FIFA™

Belle revanche et duels à distance

29 nov. 2017